Pour bien rédiger mon texte


Pas à pas
vers la perfection

en production écrite

Niveau :5ème et  6ème  année

Sommaire
1 - Le moment
-Le matin - Midi - Le soir - La nuit

2 -Le lieu
-La campagne- La montagne - La forêt -
La rivière 
- Le village - La gare – Ma
chambre -  Ma classe – Mon jardin
3 -Les saisons
-Le printemps - L’été - L’automne  L’hiver.
4 -L’amitié
-Entre les personnes – Entre l’animal
$ et la  personne.
5 -La description
-Les personnes – Les animaux  - Les lieux – 
Les événements.

6 -Les sentiments
-La joie – L’étonnement – la peur –
 La peine et le chagrin – La honte – La colère –
 La répugnance – L’amour et L’affection.
7 -La maladie
-Maladie – Danger – Sport.

8 -Les métiers
-La couturière – Le médecin  – L’infirmière-
 L’institutrice – Le facteur -Le mécanicien 
– Le serveur 
– Le plombier  Le menuisier - Le pharmacien
9 -Les loisirs
-Promenade – Voyage – Chasse – Pêche
-Lecture.


10 –Divers
-Articulateurs qui enrichissent mon récit  -
Vocabulaire d’un portrait physique.
 -Champ lexical. -Les mots invariables
 -Les synonymes – Les antonymes.
 -Noms Adjectifs.
 -Les familles des animaux.
 -Les cris des animaux.
-Slogans et Proverbes -
 11-Production-écrite
 -Des sujets et des lettres à développer - 
La lettre.- La lettre administrative 
.Le dialogue
Plans de productions -Expressions
 courantes

Le moment

ü   Le matin
ü   Midi
ü   Le soir
ü   La nuit


Le matin

- Au petit jour / Au petit matin  / Avant le lever du soleil  / Tôt le matin
Un beau matin / Tous les matins / Par un beau matin / Par un matin d’hiver Deux heures du matin / De très bonne heure / Du matin au soir.
-Il se réveille de bonne heure / Comme chaque jour, je suis matinale
-  La première heure du jour, il est dispos.
- Elle m'offre mon petit déjeuner.
-Dés l'aube, il se dirige vers la gare / vers le champ.

Midi

- A midi... /  En plein midi /  Il est midi, le déjeuner est prêt / Tôt dans L'après midi / Cet après-midi  / Il est trois heures de l’après midi.
- Bon après midi ! / J’ai passé l’après midi à jouer …
-  L'après midi s'achève.

Le soir
- Au soir /  Le soir arrive / Le soir venu /  le jour baisse / Ce soir on a des invités.
- A la couchée du soleil / Au crépuscule / A la fin de la journée.
-Pendant la soirée, la famille se réunit devant la télé.
- Le soir enchanté de notre journée au grand air, nous rentrons à la maison bien fatigués mais très heureux.

La nuit 

- Une nuit ... / A la tombée de la nuit  / Il fait nuit : Pendant la nuit / Bonne nuit  Nuit et jour / jour et nuit / vers minuit…
- Il passe toute la nuit à ...
- Pourquoi viens-tu à cette heure tardive ?
- Il regarde la nuit tomber / Il fait de plus en plus noir
- Un grand bruit a brisé le calme de la nuit.
-Il dort profondément / calmement.



Le lieu
ü   La campagne
ü   La montagne
ü   La forêt
ü   La rivière
ü   Le village
ü   La gare
ü   Ma chambre
ü   Ma classe
ü   Mon jardin


La campagne
- La campagne est fleurie, belle et calme / Je vois des collines avec des champs carrés d’autres triangles c’est une merveille pour les yeux.
- Nous nous arrêtons prés d’un ruisseau.
- J’ai passé quelques jours de rêve à la campagne chez mes grands parents.
Prés de là, un poulain gambade dans la prairie.

Les montagnes
- Arrivant à la montagne, nous commençons à l’escalader en rigolant. A son sommet, nous sommes éblouis par la belle vue ! La montagne était couverte de plusieurs fleurs sauvages, on dirait un beau tapis. L’endroit est calme, il donne envie de s’allonger à l’ombre et rêver.

La forêt
- La forêt est immense ! Dans cette forêt les arbres s’étendent jusqu’à l’horizon.
- Un arbre, c’est la joie de la terre, un bel arbre c’est une fête pour les yeux et des milliers d’arbres font la forêt, le manteau de la terre.
- Les feuilles sèches sont dispersées par-ci par-là dans la  forêt.
- C'est un monde silencieux et calme, pas de bruit, pas de vacarme. Mon Dieu quel silence ! Nous commençons à nous promener entre les arbres pour fouiller l'endroit.

La rivière

- La rivière brille au soleil comme un ruban d'argent.
Des canards nagent dans l'eau claire et propre de la rivière. Quelle belle vue ! C'est une merveille pour les yeux !

La mer
 -En arrivant à la mer, je suis éblouis par la belle vue ; le bon sable brille au soleil, les tentes vertes sont bien alignées le long de l’eau, les barques aux  voiles  blanches se balancent gentiment sur les vagues,  les gros paquebots passent au lion .Comme j’aime cet endroit !


Le village

- Un village isolé / un village désert / un village animé.
- Ras Jebel est une ville côtière est forestière  située à l’extrême nord de la Tunisie, elle s’étend sur une superficie de 540 hectares avec 30000 habitants. Ras Jebel est connue par plusieurs activités comme l’agriculture, le commerce ; l’artisanat...Plusieurs civilisations  ont laissées leurs traces sur cette ville : les Carthaginois, les Andalous...
- Sidi Boussaid, ce village se trouve au nord de la ville de Tunis .L’air est tellement pur que vous pouvez sentir en même temps l’odeur fraîche de la mer mêlée et celle de la végétation delà colline.
-Tous les soirs au crépuscule, vous entendez les appels répétitifs à la prière en provenance de plusieurs mosquées environnantes.
Au sommet de cette colline superbe se dresse un des plusieurs phares de la région rappelant ainsi la place importante qui présente ce vieux port, il y a de cela des siècles.
-Ce village est devenu très célèbre à cause de son emplacement et de son climat.
-C’est un bonheur de vivre même pour  quelques courts instants à  Sidi Boussaid qui est visité chaque année par des millions de touristes.


La gare

-  La salle d'attente est immense et animée. Je vois des gens qui achètent des journaux au kiosque. D'autres voyageurs prennent un jus ou un café dans la buvette. A la porte d'entrée, je croise un contrôleur avec une casquette blanche. Il poinçonne les tickets. Plus loin, les porteurs entassent les valises et les sacs dans des chariots.








Ma chambre

- Ma chambre est petite et accueillante. Elle est aérée par une fenêtre qui donne sur un joli jardin. Sous cette fenêtre, j'ai placé mon bureau, il est toujours rangé. Mon lit est juste en face, il est tout le temps bienfait.  Quant à mes jouets, ils sont rangés dans une petite armoire bleue. Je me sens très à l’aise dans ma chambre ; c'est mon petit univers.
-Dans ma chambre il y a un lit, un bureau, une chaise et une armoire pour mes vêtements. Sur le bureau il y a beaucoup de livres et de cahiers et une lampe. Il y a aussi un ordinateur. Sur les murs, il y a des  photos de ma famille et de mes amis. Mon chat Mimi dort sous mon lit avec ma raquette de tennis et ma guitare. Ma chambre est rose et blanche, car j'aime beaucoup ces deux couleurs.
Ma classe

- Ma classe est vaste et bien éclairée. Dans ma classe, il y a trois rangées de tables bien propres. Sur les murs, on a collé de jolies gravures. Le bureau du maître est couvert d'une jolie nappe sur laquelle on a posé un vase plein de fleurs multicolores.

-C’est une grande salle qui contient seize bancs.  Elle possède un placard en bois où on peut ranger les dictionnaires, les livres... Il se trouve au fond. Des  plantes sont alignées à gauche de la salle le long des fenêtres. Beaucoup d’affiches sont accrochées sur les murs de la salle. La plupart sont des dessins faits par les élèves. La salle possède cinq fenêtres qui donnent sur une belle vue.
Mon jardin
- Mon jardin est très beau. C’est le paradis
-C'est un petit jardin aménagé dans une cour derrière la maison. On y trouve de grands arbres, des  rosiers qui  ouvrent leurs premières feuilles…
 -Voici quelques unes des fleurs qui m'émerveillent au printemps dans mon jardin…  
 -Le printemps est vraiment bien reparti.


Les saisons

ü   Le printemps
ü   L'été
ü   L'automne
ü    L'hiver



Le printemps:
- Par  un jour printanier ...par une belle matinée ensoleillée…
- Quel joli paysage ! Le ciel est bleu, l’air est frais et pur.
- En pleine nature, on oublie tout et on se sent libre
- Ce beau paysage nous donne faim.
- La rivière brille au soleil comme un ruban d’argent.
- Le soir enchanté de notre journée au grand air, nous rentrons à la maison.
- Quelle belle vue ! La montagne est couverte de plusieurs fleurs multicolores.
- Nous adorons la merveilleuse nature.
- La campagne ressemble à un tapis multicolore.
- le soleil brille dans le ciel bleu / au fond du ciel bleu / du ciel clair
- Les arbres sont feuillus, fleuris et verdoyantes.
- Les oiseaux volent librement entre les bras de la nature, les papillons bariolent et volent de ci delà sur les lilas.

L’été 
- Par un jour estival, ... / Dans un jour ensoleillé / Par une belle journée de soleil / Il fait une chaleur accablante.
L’automne 
- Par un jour  automnal / Il fait mauvais dehors / les arbres sont nus, les oiseaux ont laissé  leurs nids détruits par le vent pour chercher un autre abri ...
- Les feuilles mortes sont dispersées par ci par là.
- La tempête est encore déchaînée.
- Ce mauvais temps peut durer longtemps, on ne doit pas sortir.
- Couvre-toi bien, ne marche pas dans les flaques d'eau.
- Il fait terriblement froid et les flaques d'eau commencent à dessécher.
- Ce mauvais temps peut durer longtemps, que faire ?
L’hiver 
- Par un jour hivernal / il fait mauvais dehors
-Il pleut à torrent et les vagues se brisent avec un bruit effrayant sur les rochers   - Je n’ai jamais vu une tempête aussi violente. Le ciel est traversé de nombreux éclairs.
- Dehors, le vent souffle très fort. /  méchamment  /  Le vent hurle encore.
- Oh ! Tu es ruisselant d'eau.


L'amitié


ü   L'amitié entre les personnes


ü   L'amitié entre la personne et l'animal

L’amitié entre les personnes

-         Ils prennent le  même chemin pour rentrer à la maison. Ils sont tout le temps ensemble. A l'école on les appelle les inséparables.
-         On s'aime bien tous les deux.
-         Je fais connaissance d'un ami.
-         Je suis fier de notre amitié.
-         C'est mon meilleur compagnon de jeu.
-         Depuis ce jour, une vraie amitié est née entre les deux enfants.
-         Tu es serviable et généreux.
-         Ton geste est noble, je te remercie infiniment.
-         Peut-être un jour moi aussi je te rendrai service
-         Il attend avec impatience son ami sur le pas de la porte.
-         On ne se quitte que le soir pour dormir.
-         Ils se serrent l'un contre l'autre comme deux amis.
·       Une journée sans amis est une journée sans soleil.
·       Une vraie amie, ce n'est pas celle qui essuie tes larmes, mais celle qui t'empêche d'en verser.

Amitié entre la personne et l'animal 
-      Je prends délicatement le petit animal entre mes bras.
-      Soudain, elle voit un chat abandonné sur le trottoir, il miaule tristement. Il est blessé. La fille a pitié de lui. Elle se baisse et prend le pauvre animal dans ses bras. Puis elle l'emmène à la maison pour s'occuper de lui.
-      Tu dois avoir faim. Viens, je vais te ramener à la maison, je vais te donner du lait.
-      Regarde maman, j'ai trouvé ce chat devant la porte. Il est mignon n'est-ce pas ? Je crois qu'il a faim. Peux-tu me donner du lait pour lui ?
-      S'il te plaît maman, je veux le garder. Je te jure, je vais m'occuper de lui. Je vais lui fabriquer une maison dans le jardin. Je t'en supplie maman, accepte.
-      Il est maintenant son meilleur compagnon de jeu.
-      Il l'appelle frisson car il a toujours froid.
La description


ü   Les personnes
ü   Les animaux
ü   Les lieux
ü   Les évènements

Les personnes 

Un indien :
-C’est un homme fort et brun. Il a des plumes sur la tête, des mocassins à ses pieds. Il met des vêtements en peau de bêtes.

Un ami :
-Mon ami s’appelle Jean il  a  dix ans, il est brun souriant et très poli, Jean est un bon élève sérieux et attentif.

Une amie :
-Elle est gracieuse d’une petite taille ses cheveux sont noirs elle a de beaux yeux noisette un petit nez et une bouche toujours souriante. A propos de son caractère il faut dire qu’elle est très gentille serviable et calme elle a la voix douce comme les murmures d’un ruisseau elle est aimée par tout le monde.
-Elle semble avoir dix ans elle est belle et charmante ses cheveux souples tombent sur son épaule elle a des yeux couleur de noisette  qui traduisent ses sentiments, en effet quand  j’ai fait sa connaissance j’ai constaté qu’elle est polie sérieuse et sympathique.

Ma correspondante:
-Ses cheveux sont longs et raides ils cachent une partie de son visage souriant ses yeux sont petits  et marrons, ils symbolisent la confiance. Ses lèvres sont fines et serrées le sourire ne les quittes jamais elles cachent des dents blanches comme la neige .Grâce à son excellent comportement elle devient mon amie préférable .Je lui écris toujours pour ne pas l’oublier.

Notre voisine :
-C’est une jeune fille à la peau blanche et fine elle a à peine trente  ans .Elle est belle et son visage est plein de vie. Elle a un petit nez pointu  et des yeux verts perçants. Elle porte des vêtements amples de couleurs assorties. Elle fait ses courses tous les jours dans les mêmes boutiques et veille à garder un sourire permanent faisant un bon effet sur toute les personnes qu’elle rencontre.
 En effet, elle est aimée et respectée par tous les habitants de notre quartier.
Mon grand père:
-Mon grand père s’appelle Saïd. Il est grand de taille. Ses cheveux sont blancs et ses yeux sont noirs. Il a une grande moustache. Mon grand père est sympathique. Il passe la journée à  nous raconter des histoires et à jardiner. Nous aimons beaucoup notre grand- père.

Grand-mère :
-Grand-mère est vieille, elle a le front et les joues ridées. Sa bouche est petite. Ses yeux bleus ont un regard doux. Elle a les cheveux blancs.

Un homme :
-Monsieur Tubiana, est grand et gros. Il a des cheveux gris et une grosse moustache. Ses yeux sont verts. Il porte un costume bleu et une chemise blanche sans cravate. Il a une casquette sur la tête. Tous les matins, il va se promener au parc.
-Il était couvert de sueur, il avait les bras engourdis de fatigue comme il n’avait pas l’habitude  de ce travail.
Le clown :
-Bubu a la bouche large comme un tiroir. Il a deux carrés bleus autour des yeux et une balle rouge à la place du nez. Comme il est amusant avec son chapeau déformé, ses vêtements trop larges et ses chaussures trouées. Il bondit et rebondit comme une balle de caoutchouc. Quand il perd son pantalon, la foule s'éclate de rire.

Ma maitresse

-Ma maitresse  a une taille mince .Ses cheveux sont blonds comme le blé doré. Ses yeux sont bleus comme un ciel pur. Sont visage  est éclatant de beauté comme le soleil de midi. Elle porte un pull beige et un pantalon marron. Elle a une petite bouche. Elle est gentille et serviable.



Les animaux 

Le chien :

-Mon chien  est mignon avec ses poils blancs comme le coton. Ses yeux couleur de noisette qui brillent comme deux diamants. Ses pattes sont fines et luisantes.
-Il est le meilleur ami de l'homme, il a souvent les oreilles dressées. Ses dents sont pointues. IL se met à aboyer quand il voit un inconnu.
-Aline a un petit chien Il s’appelle  Miki .Il est propre et gentil en plus, il est sage et le soir , il garde bien la maison.

Le chat :
-J’ai un petit chat, ses poils sont blancs tachés de noirs. Il a une jolie moustache qui lui cache la moitié de son visage à l’extrémité de ses pattes fines il a des griffes pointues il les utilise pour se défendre, il est gentil et mignon il n’aime que jouer.
-C'est un animal domestique, il a souvent le corps souple, des yeux brillants et de longues moustaches. Il ronronne quand il est content. Il aime attraper les souris.
-Kiwi est une belle chatte blanche. Elle a de grand yeux bleus et un petit museau rose. Elle porte un joli collier bleu autour du cou.

Le lapin :
- Mon lapin a de longues oreilles, deux longues dents et une petite queue ronde. Il aime la salade et les carottes. Ses poils sont doux et blancs comme le coton.

Le cheval :
- Il gratte le sol avec son sabot, il pousse un hennissement .Il bouge souvent dans l’écurie.

Le perroquet :
- Son corps est couvert d’un plumage blanc qui donne sous le soleil un éclat splendide. Il a de très larges ailes aux bouts roses un front bleu et recourbé. Son bec est dur. Ses pattes sont d’une finesse extrême.



Le chardonneret :
- Il sautille jusqu'à l’entée de la cage, ils gonflent leurs plumes puis s’envolent.
- C’est un oiseau mignon avec ses grands yeux bruns son museau rose et ses poils noirs et longs.

Le canard :
- C’est un joli canard il avait la tête et le col bleus, les jabots couleur de rouille et les ailes raillés bleu et blanc.
L’écureuil :
- Il a des poils roux et une longue queue épaisse il vit dans la forêt c’est un petit animal qui se nourrit surtout de fruits secs et de noisette.
-L’écureuil est un animal sauvage. Il a des poils roux et de petites oreilles. Il a une longue queue épaisse. Il aime manger les noisettes.

L’éléphant :
- L’éléphant est un animal énorme il marche lourdement. Il a des défenses pointues, une longue trompe et de grandes oreilles. Il mange les feuilles des arbres. Il se douche avec sa trompe.
-Il a d’énormes oreilles battantes .Ses pattes sont longues. Il pèse très lourd. Il a une longue trompe et des défenses en ivoire. Sa queue est épaisse et son corps est couvert d’une fourrure soyeuse. Il barrit. Il est herbivore.

Le singe :
- Le singe a des poils bruns deux grosses lèvres qui cachent de grandes dents blanches sa bouche est large ,ses membres ressemblent beaucoup à celles de l’homme il grimpe aux arbres pour jouer ou pour manger il aime surtout les bananes. Au zoo il amuse beaucoup les enfants qui lui jettent les cacahouètes.

Le chameau :
- Il est le symbole de la patience il vit dans le désert il a de longs  poils bruns deux grands  yeux ronds et deux bosses. Il a de longues pattes avec des sabots à l’extrémité .Quand il veut se reposer il s’assoit sur ses pattes pliées. C’est un animal ruminant.



L'âne :
- C'est un animal patient, il a les poils gris, de longues oreilles, des yeux doux. Il se laisse caresser. Il mange surtout de l'herbe.

La chèvre :
- C'est un animal ruminant. Elle  a de longues poils, une barbiche et des cornes recourbées. Elle se laisse traire sans bouger. Elle aime manger les feuilles des arbres.
L'oiseau :
- C'est un magnifique animal. Ses plumes sont douces, son bec est  pointu. Ses pattes sont fines, sa voix est très belle.

Le papillon :
-C’était un papillon  jaune avec des points rouges et noirs semblables à des perles .Il avait quatre ailes très légères. Pendant son vol, il tenait ses pattes repliées le long de son corps.

Le lion :
- C’est un animal sauvage. On l’appelle le roi des animaux. Il est très fort. Il est carnivore. Il a des poils de la couleur de la terre et une crinière brune autour du cou. Quand il rugit tous les animaux  de la  foret  se cachent et se sauvent.




Description d'un lieu
-Assis près de la fenêtre, il ouvre de grands yeux devant un paysage magnifique qui défile devant lui .Le train traverse une riche campagne avec ses grandes fermes et ses vastes prés.


Description d'un événement
La fête :
-La maison est en fête / On organise une  fête à l'occasion de …
-Toute la famille participe à la préparation de la fête / / Tout le monde se réveille de bonheur pour se préparer à la fête…
-Chacun de son coté participe à la préparation de la fête ; le père … la grande sœur … le frère aîné … quant à la mère, elle …
-Décorer le salon avec des ballons multicolores / préparer un délicieux gâteau accrocher des guirlandes de toutes les couleurs sur les murs du salon.
-Aller au supermarché pour acheter des cadeaux / inviter la famille et les amis..
-Chanter / danser / boire / manger / applaudir / souffler les bougies / offrir les cadeaux / embrasser / remercier…

La fête des mères :
-À la maison, on ne parle que de la fête de notre précieuse maman. Le père et les enfants s'occupent de tout/ Sur la table, il y a plusieurs sortes de cadeau / la mère est surprise, elle est comblée de joie, elle remercie tout le monde.
-L'après midi, le père et les enfants vont au supermarché. Ils choisissent une petite  trousse de maquillage et un foulard rouge. Puis, il passe chez le fleuriste pour acheter un joli bouquet de roses multicolores. Le soir, à la maison, c'est la fête ; on embrasse maman et on lui donne les cadeaux.

La fête à l'école :
-Le jour des prix, les élèves arrivent en petits groupes à l'école. Ils mettent de jolies tenues. Ils sont très contents
 La cour de l'école est bien décorée avec des guirlandes et des ballons multicolores / Les prix sont bien couverts et bien rangés sur les tables.
-Tous les maîtres et les maîtresses sont présents.
- Tout est prêt pour la fête : les devinettes, le jeu de cartes, les blagues, les danses, les chansons et la pièce de théâtre.
-Pendant la fête, les enfants présentent les activités qu'ils ont préparées. / Les enfants sont très joyeux.
-Pendant la fête, on distribue les prix aux bons élèves.

Chez les amis

- L'après midi, on frappe à la porte. Ce sont les amis d'Éric qui arrivent en portant des cadeaux et des fleurs. Aujourd'hui, c'est son anniversaire.
- Les amis s'amusent vraiment bien pendant la fête. Ils chantent et dansent. Ils mangent le gâteau et boivent le jus.




Les sentiments

ü   La joie
ü   L'étonnement
ü   La peur
ü   La peine & le chagrin
ü   La honte
ü   La colère
ü   La répugnance
ü   L'amour - L'affection

La joie 
- De joie, il s’élance comme un fou dans la rue pour énoncer la bonne nouvelle à ses parents.
- Il sautille de joie / Fou de joie, il … / Elle est comblée de joie / Toute joyeuse, elle … / Je  suis inondé de joie / Il la regarde en souriant / Il s'en va avec un grand sourire.
Il les embrasse chaleureusement des larmes de joie  coulent de ses yeux.


L’étonnement
-Il est très étonné / Étonné, il murmure … Ils se regardent étonnés.
- Il n’a jamais vu une personne aussi belle.  
- L'habilité et l'intelligence de cet enfant me plongent dans un si grand étonnement que je demeure bouche bée.

La peur
- Un soir, mes parents me laissent seul à la maison. Je me mets à regarder un feuilleton à la télé. Tout est calme autour de moi. Soudain, j'entends un bruit terrifiant qui me fait sursauter. Une terreur me secoue, je ne sais quoi faire. Enfin, j'arrive à chasser mon effroi. J'ouvre la fenêtre mais qu'est ce que je vois ?
-Tout à coup, la sonnerie retentit, sans faire attention, le verre tombe par terre, mon cœur bat à grands coups, je tremble de peur...
-J'ai du mal à respirer comme si ma gorge avait du mal à laisser passer le message.
-Il se sent les jambes molles. Il entend son cœur battre à grands coups et cogner dans sa poitrine. Il n'ose pas avancer.
J'ouvre la bouche pour hurler mais aucun son n'en sort. Étais-je le jouet de mon imagination ?
-Je sens mes cheveux se hérisser de peur. Je commence à trembler de tous les membres. Alors, je prends mes jambes à mon cou et je file.
-A cet instant, je me rappelle le film des cosmonautes qui viennent de la lune et qui tuent les gens.
-J'avance vers la porte et je l'ouvre en tremblant. Quelle surprise ! C'est notre voisine. Dieu merci !
- J'avance avec mille précautions.
-Quelle terrible nuit. Finalement, je comprends que notre peur, nous les enfants, est sans raison et qu'elle est le fruit de l'imagination.
- Je veux crier mais la peur me saisit à la gorge et je tombe évanouit.

-Je vais hurler de terreur quand j'entends la voix de ma mère qui m'appelle. Mon Dieu c'est un cauchemar !
-Enfin, il surmonte sa peur.
-Prenant son courage à deux mains, il s'avance sans crainte.
-Tu es si peureux ! Voyons, ne t'inquiète pas. Tu n'as rien à craindre.
 -Avance, c'est simplement ton petit chat mimi qui a cassé une assiette dans la cuisine.
-Si tu as peur, on peut rebrousser chemin.

La peine & le chagrin
- Je pleure de toutes mes larmes / Je crie avec tristesse
- C'était si triste à voir que je cachais ma tête entre mes bras.
- Brusquement, la douleur me suffoque.
- Il frissonne de tout son corps et pépiait faiblement (un oiseau blessé). Cela me fait beaucoup de peine de le voir souffrir.
- J'entends un cri déchirant. Jamais un cri de souffrance ne m'a déchiré le corps comme l'appel de ce pauvre animal perdu dans l'espace.
- Il miaule tristement / Il crie avec tristesse / El le voyant, j'ai le cœur brisé
- Elle pleure à chaudes larmes en faisant un pansement à son enfant blessé.
* Si on a un problème, une maladie ou un handicap, on ne doit pas se laisser faire, on doit essayer de surpasser.

La honte
- De honte, il rougit, baisse la tête et demande le pardon.
- Honteux, je me mets à pleurer.
- Le rouge me monte au visage.
- Touché par tant de gentillesse, et bien content d'avoir avoué sa faute, il demande le pardon

La colère
- Ils se regardent méchamment / Ils se battent comme des fous
- Il se met en colère et se jette sur …
- Elle a l'air mécontente , elle dit d'une voix sévère …
- Il plante férocement ses griffes dans la gorge se son ennemi.







La répugnance
- Vas-t-on, je te déteste, je déteste ce que tu as fait.
- Mêle-toi de tes affaires ! Ça ne te regarde pas !
- Ils ont tord, ils sont mal-élevés. Ils sont des malfaiteurs. Ils sont impolis, vilains, ils doivent regretter leurs tord.
- Arrêter de mépriser ce pauvre, c'est un être humain comme vous ! Que va-t-il sentir ce malheureux.
- On ne doit pas se moquer des gens handicapés.
- On ne doit pas juger les gens suivant les apparences.
- On ne doit pas ridiculiser les autres. On doit les aider, les conseiller et essayer de les comprendre.

L'amour – L'affection
- Il dit d'une voix douce … / Il parle gentiment / Tu es généreux
-C'est très gentil de ta part / Il a pitié de lui / Je suis ému / Il m'a touché.
- Il n'y a personne que j'aime autant que vous mes enfants.
-D’un bond, l’enfant s’accroche au cou de son grand père et se met à lui appliquer des baisers sur ses joues. De son coté, le vieux serre tendrement son neveu contre son cœur en lui disant : je suis très content de te voir chez moi.
- C'est généreux de s'occuper des vieux et des pauvres.
- Ton geste est noble et touchant, je ne l'oublierai jamais.
- Je te remercie pour le service que tu m'as rendu.
- C'est un grand plaisir pour moi d'aider les autres.
- On doit accepter les autres malgré leurs apparences. Il faut leur monter le moral. Leur faire oublier leurs souffrances, leurs maux, leurs complexes.
-
La maladie

ü   Maladie
ü    Danger
ü   Sport


Maladie
- Il a pris froid, la fièvre le  brûle, son visage est rouge et sa poitrine lui fait mal.
- J'ai du mal à respirer, je ne me sens pas bien.
- Il n'a pas bonne mine / Je vais mal / Je suis encore malade / L'état de la fillette empire, sa mère s'inquiète. Elle tousse beaucoup. Elle n'a pas d'appétit / Il ferme à demis des yeux, il tremble, il respire difficilement / Il a de la fièvre, il gémit de douleur. Il a les maux de gorge et de la tête. / Il est enfoncé sous les couvertures, ses yeux sont pleins  de larmes (larmoyants). / Ses joues sont rouges, il tousse très fort / Vite, elle le déshabille puis elle le frictionne avec de l'eau de Cologne. Après ; elle lui fait une tasse de tisane bien fumante en disant : « Couvre-toi bien et enfonce-toi sous les couvertures, la tisane te fera transpirer. »
- Tu es enrhumé, laisse-moi t'ausculter. Tu seras vite guéri.
-Le docteur examine attentivement le petit malade. Il écoute les battements de son cœur, il examine ses yeux, il regarde le fond de sa gorge et prend sa température. Enfin, il lui fait une  piqure et écrit son ordonnance.
-Bois une tisane bien chaude, mange un bouillon de légumes, couvre-toi bien, garde le lit pendant trois jours, bois du jus d’orange et  prends tes médicaments régulièrement.
- Suis mes conseils et tu seras guéri dans quelques jours.
-Aujourd’hui, il est debout, il va mieux, il s’est amélioré.
- Après une semaine, le garçon est guéri. Il est content. Il retourne à l'école et rejoint ses amis / Tu seras vite guéri / Votre enfant est en pleine forme. / Enfin, l'enfant retrouve sa santé. Il l'a échappé belle. Il va mieux, son état s'améliore.



Danger

- Une auto arrive, elle roule très vite, le conducteur freine brusquement mais en vain, la voiture heurte l’enfant et le projette au milieu de la chaussée.
Le pauvre est par terre tout pâle.
Pour s'informer de la gravité de cet accident, on a téléphoné aux parents de l'enfant. Il se plaint de douleurs à la jambe. Des gens arrivent en courant. Ils l’entourent. Quelques minutes après, l'ambulance arrive, elle transporte le blessé à l'hôpital.
Une semaine plus tard, l'enfant rentre chez lui sain et sauf.
- J'ai le danger en face de moi, je ne peux pas l'éviter.
- Le guidon vibre dans ses mains. Le malheureux se retrouve par terre avec une bosse sur le front.
- Affolé, mon frère se précipite vers moi pour examiner mon œil, il me souffle dessus.
- La fille est rapidement prise de malaise et conduite d'urgence à l'hôpital.

Sport

- Pour être en bonne santé, il faut manger équilibré et pratiquer du sport.
- Le sport développe nos muscles.
- Un esprit sain dans un corps sain.
- La vie de l'être humain sans sport est comme la plante sans eau
- Le sport est un remède pour le corps et les vaisseaux.

                                                                     






Les métiers

ü    La couturière
ü    Le médecin
ü    Le potier
ü    Le laboureur
ü    L'infirmière
ü    L'institutrice
ü    Le facteur
ü    Le mécanicien
ü    Le serveur
ü    Le plombier
ü    Le menuisier
ü    Le pharmacien

La couturière
- Elle confectionne des vêtements de dames et d’enfants. Elle taille le tissu.
- Elle le coupe à l’aide d’un patron. Elle battit. Elle coud sur une machine à coudre. Elle fait des retouches. Elle repasse le vêtement.

Le médecin
- Il travaille dans un hôpital ou dans une clinique. D'abord, il interroge le malade. Puis, il l'examine, il écoute les battements de son cœur avec le stéthoscope. Il prend la température avec un thermomètre. Puis il rédige une ordonnance. Enfin, il donne des conseils au malade.
- Être médecin, c'est aider les malades, alléger leurs souffrances, sentir leurs maux, leur donner des remèdes.
- Moi, j'aimerais être pédiatre car j'aime beaucoup les enfants et je ne veux pas qu'ils souffrent.

Le potier
- Il travaille dans un atelier. D'abord, il pétrit l'argile. Puis, il le modèle. Il met ses poteries au four. Enfin, il les décore.

Le laboureur
- Il travaille dans les champs. Il laboure la terre, il la sème, il laisse mûrir le blé, il moissonne en été avec la moissonneuse batteuse. Il le fait transporter par la suite dans la grange.

L'infirmière
- Elle travaille à l'hôpital. Elle aide le médecin dans son travail. Elle va dans les chambres. Elle grimpe des montagnes d'escaliers. Elle lit les fiches des malades pour connaître les ordres du médecin. Elle téléphone pour appeler le médecin. Elle fait des piqûres et des pansements.

L'institutrice
- Comme chaque matin, elle arrive avant l'heure. Elle range ses affaires sur son bureau. Elle distribue les cahiers de classe. Elle met son tablier blanc. Enfin, elle demande à ses élèves d'entrer en classe.

Le facteur
- Il distribue le courrier. Il se déplace d'un quartier à un autre à vélo ou sur sa moto. Il apporte de bonnes nouvelles (des lettres), de l'argent (des mandas) et de belles choses (des colis postaux). Il se fatigue trop pour nous rendre service.



Le mécanicien
- Il répare les véhicules en panne dans son atelier ou garage. Il a beaucoup d'apprentis, ce sont des mécaniciens en herbe. Il utilise des clés, un tournevis, des vis, de la peinture, .. Il met une combinaison.

Le serveur
- Un serveur travaille dans un restaurant, un hôtel, un café. Il doit être propre et toujours souriant.

Le plombier
- Il répare les robinets et les fuites d'eau dans les salles de bain et les cuisines. Il peut faire l'installation d'eau dans la maison.

Le menuisier
- Il travaille dans un atelier. Il fabrique des meubles en bois. Il utilise des planches en bois, une scie, un marteau, des clous, un rabot une lime et de la colle.

Le pharmacien
- Il travaille dans une pharmacie. Il met une blouse blanche. Il vent les médicaments aux gens. Il fait des pansements et des piqûres aux malades.





Les loisirs

ü   Promenade
ü   Voyage
ü   Chasse
ü   Pêche
ü   Lecture

Promenade
- Les enfants courent dans tous les sens / sans cesse
- Quelle joie pour les enfants d’être là !
- Ils s'amusent vraiment bien.
- Il est au zoo, il regarde avec admiration les bêtes derrière un grillage.  L'éléphant balance sa trompe. Le zèbre court dans l'enclos. Le phoque se repose sur un rocher. Le singe saute de branche en branche.
- Ça lui fait vraiment plaisir de les admirer. Quelle journée ! Quelle promenade!
-Comme tout cela fait aimer les vacances !
- Tu vas te rendre compte que la vie à la campagne est très douce.
Voyages

- Une grande animation règne  à la gare. Nous sommes assourdis par le bruit. Quel vacarme !

Chasse
- Prés de nous bondit un lièvre. Surpris par les chasseurs, il se met à sauter en zigzagant entre les arbres. Nous partons à sa recherche. Aussitôt, je prépare mon fusil, j'épaule, je vise et je tire. A ce moment, mon chien s'élance vers le gibier pour le rapporter.
- L'oiseau tombe raid mort.
- Le chasseur rentre bredouille de la chasse.

Pêche
- Il pêche tranquillement au bord de la rivière. Soudain, un gros poisson mord à l’hameçon. Il le tire. Le poisson frétille à la pointe de l'hameçon. Il ne reste plus qu'à le décrocher et le disposer dans le panier.


Lecture

- J’adore lire.
-Je lis partout et à tout moment.
- J’aime lire les contes, les romans d’aventures  et les journaux.
- Lire c'est s'ouvrir au monde.
- Savoir lire c'est d'abord comprendre.
- Lire c'est trouver du plaisir dans les textes.
- Pour savoir écrire, il faut beaucoup lire.
- Il suffit d'aimer les livres pour faire des progrès en lecture.
- Je suis passionné de lecture. Lorsque je lis, ce qui m’entoure n’existe pas pour moi. Je suis un grand lecteur. C’est mon père qui m’a donné ce grand amour pour la lecture.
- La lecture enrichit nos connaissances. Elle nous permet de profiter de l’expérience des autres et de connaître les cultures des autres pays du monde.
- La lecture améliore notre prononciation et notre imagination.
- Le livre ne s’offre pas à nous. La lecture est d’abord un effort.
- Il faut chercher le livre qui répond à notre goût et notre besoin.


Divers

ü     Articulateurs et expressions qui enrichissent un récit
ü     Vocabulaire d'un portrait physique
ü     Champ lexical
ü     Les mots invariables
ü     Les synonymes
ü     Les antonymes
ü     Noms / Adjectifs
ü     Les familles des animaux
ü     Les cris des animaux
ü     La lettre
ü     Des slogans et des proverbes
ü     Des sujets à développer
ü     Expressions courantes

Articulateurs et  expressions qui enrichissent un récit

Début:
Aujourd'hui – Maintenant – En ce moment – Un jour – Un soir _ Par un beau jour ensoleillé – Par une belle journée d'été – Dans un beau jour printanier – Pendant les grandes vacances – Par un jour automnal / estival – c'est la fin de l'année scolaire – Les grandes vacances approchent  - bientôt ce sera les vacances

Suite:
-      D'abord, puis, après, ensuite.
-      Soudain, tout à coup, brusquement, subitement.
-      Heureusement / Malheureusement.
-      Quelle chance ! / Quelle malchance ! Quelle joie !
-      Dommage ! / Hélas /  Donc / Sauf / Ainsi que / Aussi
-      Quelle surprise ! Quelle catastrophe !
-      Malgré / Aussitôt / Immédiatement / sur le champ
-      un moment après / au bout de quelques minutes
-      le jour du rendez-vous / le jour « j » / le jour tant attendu arrive
-      peu à peu / jour après jour ...
-      en même temps / quand à / plus loin / dans un autre coin / pas loin de lui
-      Dés son arrivée, il … / Deux heures plus tard … / en peu de temps
-      c'est à peine fini que … / à peine sommes nous assis que …
-      Quand il touche le seuil de sa demeure …

Fin:
-      depuis ce jour … J'ai appris une leçon, on doit …. / après une semaine …
-      Quelle journée inoubliable !
-      finalement / enfin
-      A partir de cet incident
-      Quelle nuit terrible
-      Trois jours plus tard
-      Quelle aventure ! / Quelle mésaventure !
-      Après trois mois
-      Quelle histoire amusante / émouvante




Vocabulaire du portait physique


Adjectif
Verbe
le visage
allongé – rond – carré – large – petit – maigre – fin – rose – rouge – blanc – pâle – clair – beau – laid – expressif – agréable - osseux 
être – paraître – sembler – avoir l'air – avoir
le front
étroit – haut – large – ridé – lisse – bombé
les yeux
grands – petits – brillants – malicieux – sombres – bridés – marrons – verts – bleus – noirs – gris
les cheveux
courts – longs – bouclés – aplatis – lisses – souples – rares – blond – châtains – noirs - bruns
la bouche
large – étroite – petite – grosse – rieuse
les lèvres
fine – mince – épaisse – charnues – grosses
le nez
fin – long – pointu – allongé – aplati – droit
le menton
étroit – court – allongé
les oreilles
longues – petites – grandes – relevées
le corps
grand – petit – mince – svelte – gros – robuste – fort – chétif – frêle



Champ lexical

Clients et magasins : La boutique, le magasin, l’arrière boutique, l’étalage, la vitrine,  le bazar, un rayon, le marchand, le bijoutier, la papeterie, la parfumerie, la mercerie, la quincaillerie, le client, la caissière, le compte, la facture, l’argent, la monnaie, une balance, une étiquette, le comptoir, un rayon, la marchande,  le bijoutier, la cliente, le caissier, le contrôleur.


La ferme : L’étable, le bœuf, l’écurie, les chevaux, les ânes, le poulailler, le colombier, le pigeonnier, le clapier, le lapin, un chevreau, la bergerie, le berger, il trait, la charrette, les ouvriers, le fermier, la fermière, des poules, des canards, des oies, des coqs, des dindons, des dindes.


Le mauvais temps : L'hiver, le froid, les intempéries, la neige, grelotter, la pluie, il pleut, le parapluie, un manteau, un pull-over, un capuchon, un imperméable, des chaussures, des bottes, le tonnerre, les éclairs, le vent, un nuage, le ciel, le soleil, la nuit, une allumette, du bois, il s'abrite, il allume, il se chauffe.

La maladie : Le médecin, le docteur, l'infirmier, l'infirmière, le malade, la fièvre, la consultation, l'ordonnance, la pharmacie, le pharmacien , la pharmacienne, un remède, la convalescence, la guérison, la maladie, il guéri, il ausculte, il examine, une piqûre, c'est grave, ce n'est pas grave, il souffre, une plaie, la respiration, un comprimé, du sirop, la pommade, un pansement, du sparadrap, une blessure, souffrir


La propreté : De l'eau, du savon, la toilette, une serviette, une cuvette, le lavabo, la salle de bain, la figure, le cou, une brosse  à dents, un peigne, une brosse, je me lave, je m'essuie, je cire, une baignoire, les ongles, des oreilles, les pieds, les mains, la propreté, la saleté, les cheveux.

Le jardin : Le jardinier, le fleuriste, le jardin, une pioche, des légumes, des carottes, des navets, un radis, un piment, un anion, un arrosoir, il arrose, il arrache, il cueille, il plante, l'oasis, un arbre fruitier, un amandier, un oranger, un cerisier, une branche, une feuille, une fleur, une truie, le noyau, l'huile, il taille, le sécateur, le râteau.


Les oiseaux : une hirondelle, un moineau, une aile, un nid, un œuf, un poussin, le coq, la poule, le pigeon, la colombe, une oie, un canard, un perroquet, un pond, l'aigle, le dindon, la dinde, l'autruche, la cigogne, le chardonneret, le printemps, la perruche.



La maison : Une maison, un étage, un immeuble, un appartement, la chambre, une pièce, le plafond, le maçon, le menuisier, le plombier, la salle à manger, les chambres à coucher, la salle de bain, la cuisine, le lavabo, l'escalier, une armoire, un bureau, la propreté, les rideaux, une vieille maison, les habits, les meubles, la vaisselle, les vitres.

A table : Le couvert, la nappe, le couteau, le verre, l'assiette, la fourchette, la cuillère ,la carafe, la salière, le poivrier, la serviette, le potage, le gouter, le déjeuner, il a faim, il a soif, il mange, Il bois, les hors-d'œuvre, les légumes, le rôti, le dessert, un met, la nourriture, le repas, la marmite, la cuisine, le diner, le plat, elle épluche, elle place

Les spectacles : Le dompteur, les fauves, le lion, le tigre, la panthère, l'acrobate, le clown, le léopard, l'éléphant, la girafe, le crocodile, le foc, le singe, le cirque, le renard, la gazelle, l'ours, la guenon, la loterie, la fête, les chevaux, le tir à la carabine, les spectacles, les cadeaux, les promenades, les visites, le plaisir, un match, l'équipe, une partie de ballon.


Les insectes : Un moustique, un papillon, un scorpion, une abeille, le miel, un insecte, une personne, il s'envole, il se pose, elle suce, elle bourdonne, il est utile, il est nuisible, bourdonner, piquer,  la cire, délicieux, les gâteaux au miel, la ruche.


La pêche : Un poisson, un ver, la canne à pêche, l'hameçon, le bateau, une vague, un filet, un pêcheur, l'air, le bord de la mer, il pêche, un métier dangereux, une barque, la mer, l'oued, le fleuve, l'appât, une mer agitée, une mer calme.


Le sport : Un coureur, un nageur, un lutteur, un boxeur, un karatéka, la marche la course la natation, la lutte, le box, l'escrime, la gymnastique, la piscine, un athlète, une équipe, le skieur, la skieuse, la vitesse, le cyclisme, un cycliste, le football, le handball, le basketball, un champion, une championne, l'épée, le karaté.


Le temps : Un jour, une semaine, un mois, un trimestre, un semestre, un an, une année, une saison, un siècle, le printemps, l'hiver, l'été l'automne, il fait froid, il fait chaud, il fait mauvais, il fait beau temps, l'aube, le crépuscule, une journée, l'aurore, une heure, une minute, une seconde, le matin, l'après-midi.

L'été : La chaleur, la fournaise, la sieste, le zénith, le crépuscule, les étoiles, la lune, le soleil, la plage, la mer, les baignades, se baigner,  la montagne, la forêt, la source, il fait chaud, les vacances.


Les mots invariables par ordre alphabétique 

A: à cause de – à côté – alors – après demain – assez – à travers – au début – aujourd'hui – au milieu – auprès – aussi – avant hier – après.

B: beaucoup – bientôt.

C: car – chaque – combien – comme – contre.

D: d'abord – dans – debout – dehors – dedans – déjà – demain – donc – depuis – derrière – dés que – dessus – dessous – doucement – devant.

E: en bas – encore – en haut – ensemble – ensuite – entre -  environ – enfin.

G : grâce à.

H : – heureusement – hier -  hors.

I : ici.

J : – jamais – jusqu'à.

L: là – là bas – la plus part – le lendemain – lentement – longtemps – lorsque

M: maintenant – mieux – moins.

P: parce que – parmi – pendant – peu – peu à peu – plusieurs – pourquoi – pourtant – presque – puisque.

Q: quand – quelque fois – qu'est ce que c'est.

R : rien.

S : – sans – sous – seulement – souvent – soudain – surtout.

T: tôt – tard – toujours – tout à coups – tout de suite – très – trop.

V: voici – voilà – vite.



Mots en « ette » 


une fille
une fillette
une maison
une maisonnette
une fleur
une fleurette
une disque
une disquette
une femme
une femmelette
une poche
une pochette
un camion
une camionnette
une chanson
une chansonnette
une grenouille
une grenouillette
une pomme
une pommette
une chambre
une chambrette
une cigare
une cigarette
une boule
une boulette
une bande
une bandelette
une barque
une barquette
une cerise
une cerisette
une poule
une poulette
une chaine
une chainette
une gomme
une gommette
une cloche
une clochette
une cuisine
une cuisinette
une jupe
une jupette
une planche
une planchette
une voiture
une voiturette





Les synonymes





prendre
absorber
atteindre
se diriger
mettre
placer
plonger
Glisser
regarder
admirer
examiner
Observer
aller
aboutir
cheminer
Marcher
faire
accomplir
composer
Construire
tenir
attacher
fixer
Accrocher
finir
aboutir
accomplir
Composer
bavarder
causer
parler
Raconter
posséder
prendre
dominer
Porter
obéir
accepter
admettre
Céder
s’intéresser
étudier
s’occuper
s’attacher



















































































Les antonymes

petit
grand
vrai
faux
propre
Sale
attentif
inattentif
chaud
froid
sucre
amere
intelligent
Naïf
bruyant
calme
prudent
imprudent
capable
incapable
haut
Bas
complet
incomplet
absent
present
content
triste
lourd
leger
cru
cuit
plein
Vide
clair
sombre
rapide
Lent
dernier
premier
court
Long
difficile
facile
neuf
Vieux
dur
molle
gros
maigre
énorme
petit
courageux
peureux
étroit
large
sec
mouille
furieux
calme
nouveau
ancien
familier
étranger
vieux
Jeune
lourd
léger
beau
mauvais / laide
fragile
dure
sombre
éclaire
inquiet
gai
reel
imaginaire
utile
inutile
cruel
généreux
méchant
bon
heureux
malheureux
mignon
moche
fort
Faible
moderne
ancien
fatigue
repose
muet
parlant
pauvre
Riche
rare
nombreux
ruse
bête / naïf
agréable
désagréable









Les antonymes avec « in / im »

connu
inconnu
attentif
inattentif
juste
injuste
croyable
incroyable
complet
incomplet
occupe
inoccupe
correct
incorrect
avoue
inavoue
suffisant
insuffisant
certitude
incertitude
capable
incapable
accoutume
inaccoutumé
cohérent
incohérent
direct
indirect
actif
inactif
capacité
incapacité
égalité
inégalité
existant
inexistant
exact
inexact
espère
inespéré
efficace
inefficace
discipline
indiscipline
attention
inattention
attentif
inattentif
attendu
inattendu
aperçu
inaperçu
anime
inanimé
amical
inamical
affectif
inaffectif
adapte
inadapté
achève
inachevé
accordable
inaccordable
satisfait
insatisfait
descriptible
indescriptible
défini
indéfini
disponible
indisponible
compris
incompris
conscience
inconscience
compétence
incompétence






modeste
immodeste
probable
improbable
puissant
impuissant
pur
impur
puni
impuni
perfection
imperfection
prévu
imprévu
personnel
impersonnel
prononçable
imprononçable
mobile
immobile
poli
prudent
imprudent
impossible
patient
impatient
paire
impaire



Les antonymes avec « mé »

content
mécontent
aventure
Mésaventure

















Les antonymes avec « mal»

heureux
malheureux
formé
mal formé
adroit
maladroit
habile
Malhabile
chance
malchance
honnête
Malhonnête








bienvenue
malvenue
bien disposé
mal disposé
bien aimé
mal aimé
bien traité
mal traité
bienfait
mal fait
bien écrit
mal écrit
bien élevé
mal élevé
bien appris
mal appris
bien- logé
mal- logé













Noms / Adjectifs

La beauté
beau/belle
la nervosité
nerveux/nerveuse
la naïveté
naïf/naïve
l'habilite
habile/habile
l'intelligence
intelligent/intelligente
le courage
courageux/courageuse
la malice
Malin
la propreté
propre
la curiosité
curieux/curieuse
le calme
calme
la maladresse
maladroit/maladroite
la peur
peureux/peureuse
la noirceur
noir/noire
la solidité
solide
la solidarité
Solidaire
la tolérance
tolérant
la grandeur
Grand
la vieillesse
vieux/vieille
la petitesse
petit/petite
la souplesse
souple
la jeunesse
Jeune
la politesse
polit
la laideur
laid/laide
la saleté
sale
la solitude
seul/seule
l’égoïsme
égoïste
l’hauteur
haut/haute
la fatigue
fatigue
l’épaisseur
épais/épaisse
l’obésité
obese
l’handicape
handicape
la joie
joyeux
l’inquiétude
inquiet
la noblesse
noble
la crainte
craintif
la générosité
généreux
la réalité
réel
l’importance
important
la familiarité
familier
la différance
différent
l’ignorance
ignorant
l’imagination
imaginaire
la réputation
répute
la célébrité
célèbre
la peine
peine
le chagrin
chagrine
la culpabilité
coupable
l’agitation
agite
la légèreté
léger
la fermeture
ferme
possibilité
possible
l’origine
originaire
occupation
occupe
opposition
oppose
production
produit
puissance
puissant
punition
Puni
la rage
rageur
Les familles des animaux


Le male
La femelle
Le petit
Lieu ou il vit
l'âne
l'ânesse
l'ânon
l’étable
le rat
la rate
le raton
les champs
le chien
la chienne
le chiot
la niche
le canard
la cane
le canardeau
un lac
le mouton
la brebis
l'agneau
la bergerie
le chameau
la chamelle
le chamelon
le désert
le taureau
la vache
le veau
l’écurie
le renard
la renarde
le renardeau
le terrier
le chat
la chatte
le chaton
la grange
le loup
la louve
le louveteau
la grotte
le lapin
la lapine
le lapereau
le terrier
l'ours
l'oursonne
l'ourson
tanière- grotte
le bouc
la chèvre
le chevreau
la ferme
le tigre
la tigresse
le tigre au
jungle- foret
le pigeon
la pigeonne
le pigeonneau
les bois-les champs
le singe
la guenon
le guenuche
la  forêt
le cheval
la jument
le poulain
l’étable
le serpent
la serpente
le serpenteau
sous les rochers-le sable-dans l’eau
le lion
la lionne
le lionceau
la grotte
le lézard
la lézarde
le lézard eau
les vignes –les haies
la poule
le coq
le poussin
le poulailler
le perroquet
la perruche
le lori
la cage –les arbres
l'éléphant
l'éléphante
l'éléphanteau
savane- brousse
l'oiseau
l'oiselle
l'oisillon
le nid
la grenouille

le têtard
la mare
l’aigle
l’aigle
l’aiglette

le porc
la truie
le porcelet

                                  Le cri des animaux
      Nom
   Animaux
 Cri (verbe   conjugué)
      Nom
   Animaux
Cri (verbe conjugué)

abeille
bourdonne
corbeau
coasse
aigle
trompette
corneille
craille
albatros
piaule
coucou
coucoule
alouette
grisolle
crapaud
coasse
ane
brait
criquet
stridule
baleine
chante
crocodile
lamente
Bécasse
croule
cygne
siffle
Bécassine
croule
dain
brame
belette
belote
dauphin
émet des sifflements
bélier
blatère
dindon
glougloute
bœuf
meugle
éléphant
barrit
bouc
Bêle
épervier
glapit
brebis
Bêle
étourneau
jase
buffle
beugle –souffle
éaisan
criaille
caille
cacabe
on
râle
canard
cancane
gavette
babille
cerf
brame
geai
cacarde
chacal
aboie
gélinotte
glousse
chameau
blatère
grenouille
coasse
chat
miaule
grillon
grésille
chat-hurlant
Hue
grive
babille
chauve-souris
grince
grue
glapit
cheval
hennit
guêpe
bourdonne
chèvre
bêle
héron
hue
chevreuil
brame
hibou
bouboule
chien
aboie
hippopotame
grogne
chien de chasse
crie
hirondelle
gazouille
chiot
jappe
hulotte
hue
chouette
ulule
huppe
pupute
cigale
craquette
hyène
hurle
cigogne
claquette
jars
jargonne
cochon
grogne
lama
hennit
colombe
roucoule
lapin
clapit
coq
chante
lièvre
vagit
lion
rugit
singe
crie
loup
hurle
souris
chicote
marmotte
siffle
taureau
beugle
merle
siffle
tigre
feule
mésange
zinzinule
tourterelle
gémit
moineau
pépie
vache
meugle
mouche
bourdonne
zèbre
hennit
mouton
bêle


oie
siffle


oiseau
chante


otarie
bêle


ours
gronde


panthère
feule


paon
braille


perdrix
cacabe


perroquet
ase


perruche
jabote


phoque
bêle


pie
jacasse


pigeon
roucoule


pingouin
jabote


pinson
ramage


pintade
Cacabe


porc – cochon
grogne


poule
glousse


poulet
piaule


poussin
piaille


ramier
roucoule


rat
chicote


renard
glapit


rhinocéros
barrit


rossignol
chante


sanglier
grommelle


sauterelle
stridule


serpent
siffle










Des slogans et des proverbes sur

Le travail :
·       Il n’ya point  de sots métier. Toutes les professions sont bonnes.
·       C’est en forgeant qu’on devient forgeron.
·       A chacun son métier.
·       Petit à petit l’oiseau fait son nid.
·       Ne remets jamais au lendemain ce que tu peux faire le jour même
·       C’est au pied du mur qu’on voit le maçon
·       Le travail c’est la santé.
·       L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt.
·       Le plus important c’est de choisir le métier qu’on aime faire.



 Accepter les autres :
·       C’est merveilleux de vivre en paix avec les autres.
·       Tous différents et tous semblables.
·       Etre tolèrent c’est respecter la liberté des autres.
·       Il faut être égal avec les autres.
·       La différence physique n’est pas un crime.
·       Handicapé ou en bonne santé nous nous acceptons.
·       Nous appartenons tous à la même famille.
·       Nous sommes tous égaux quelque soient nos différences  physiques, culturelles, sociales ou intellectuelles.
·       Noir ou blanc nous nous acceptons.
·       L’erreur est humaine.
·       Après la pluie vient le  beau temps.
·       Bien faire et laisser dire, il fait son devoir sans se préoccuper des critiques.
·       Il faut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler.
·       Un bien fait n’est jamais perdu.
·       Tel est pris qui croyait prendre .On subit souvent  le mal qu’on a voulu faire aux autres.


Proverbes relatifs à l’amitié :
·       La véritable amitié c’est comme la santé …tu n’en connais la valeur que lorsque tu l’as perdue. (Charles Caleb Colton)
·       Une amitié née des affaires vaut mieux qu’une affaire née de l’amitié. (David Rockfeller).
·       L’amitié c’est la fidélité, et si on me demandait qu’est ce que la fidélité ? Je répondais c’est l’amitié. (Julio lglesias).
·       Un des plus grands bonheurs  de cette vie, c’est l’amitié et l’un des bonheur de l’amitié c’est d’avoir à qui confier un secret. (Alessandro Manzoni)
·       Les blessures d’amitié sont inconsolables.(Tahar ben Jelloun)
·       L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines (Francis Bacon)
·       Le rôle d’un ami c’est de se trouver à votre coté quand vous êtes dans l’erreur puisque tout le monde sera à coté de vous quand vous aurez raison.(Mark Twain)
·       Votre véritable ami et celui qui ne vous passe rien et qui vous pardonne tout.(Diane de Beausacq)
·       L’amitié sans confiance c’est une fleur sans parfum.(Laure Conan)
·       L’amitié c’est une main qui nous soutien.
·       Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n’arrivent plus à se rappeler comment voler.
·       Tu perds un ami une fois c’est de sa faute, tu perds un ami deux fois, c’est de la tienne.
·       Une fleur peut se faner, le monde peut s’écrouler, mais une amitié fidele ne peut se briser.
·       C’est dans les moments difficiles qu’on connait ses vrais amis.
·       Une journée sans ami est une journée sans soleil.
·       Une vraie amie ce n’est pas celle qui essuie tes larmes, mais celle qui t’empêche d’en verser.
·       C’est dans le besoin que l’on connait ses vrais amis.
·       L’amitié c’est comme une fleur il faut en prendre soin.
·       L’amitié est un fil d’or qui ne se casse qu’à la mort.
·       La véritable amitié ne gèle pas en hiver.
·       Les bons comptes font les bons amis.
·       Entre gens de même nature, l’amitié s’entretient et dure.
·       L’amitié et la solidarité sont la base de la vie.
·       La tolérance ça fait des amis.



Proverbes sur les animaux

-Il est doux comme un agneau.
-Il est fier  comme un coq.
-Il est fort comme un bœuf.
-Il est têtu  comme une mule.
-Il est rusé comme un renard.
-Il est malin  comme un singe.
-Il est lent comme une tortue.
-Il est muet comme une carpe.
-Il mange comme un porc.
-Il est un chaud lapin.
-Il n’y a pas un chat.
-Il a une fièvre de cheval.
- Ils vont me faire de venir chèvre.
- Il me traite comme un chien.
- Il verse des larmes de crocodile.
- Il marche comme un éléphant.
- Elle me fait faire le pied de grue
- Elle est une fine mouche.
- Elle va lui tirer les vers du nez.


Lecture

·       La lecture est la mère des savoirs.
·       Lire c’est s’ouvrir au monde.
·       Pour savoir écrire il faut beaucoup lire.
·       Un livre a toujours deux auteurs : celui qui l’écrit et celui qui le lit.
·       Qui lit petit  lit toute sa vie.
·       Bien lire pour bien grandir.
·       Toute lire fait réfléchir.
·       Lire c’est rêver, lire c’est comprendre.
·       Un livre est un outil de liberté. (Jean Guéhenno)
·       Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe. (Jule Renard)


La santé :

·       Un esprit sain  dans un corps sain
·       La santé est dans notre assiette notre poison quotidien
·       La santé est la vie dans le silence des organes
·       Pour avoir des muscles fais du sport
·       Le matin mange comme un roi, le midi comme un prince le soir comme un pauvre.
·       Le sport est une valeur sure.
·       La vie de l’être humain sans sport est comme la plante sans eau.
·       Le sport est un tacitement de jouvence.
·       Il faut pratiquer le sport parce qu’il est un remède pour le cœur et les vaisseaux.
·       Grace au sport, on conserve notre corps et notre santé .Le sport stimule le corps.
·       Le sport c’est exquis !

Environnement :

·       L’homme peut sauver le lieu ou il vit.
·       Dans une maison propre on vit en paix.
·       L’eau est rare et précieuse ne la gaspiller pas.
·       L’eau douce est rare préservons la !
·       Qui doit aller loin doit ménager sa monture.
·       Si nous, vous ne faites rien, que sera la terre pour nos enfants ?
·       Protéger tout l’environnement en recyclant.
·       Mort aux déchets, vive le recyclage et le tri !
·       Tout ensemble pour une planète propre.
·       Trions les déchets pour une meilleure santé et pour un monde moins pollué.
·       Non aux ordures !
·       Tu jettes les ordures, tu détruis !

production écrite



ü  Des sujets à développer

ü  Des lettres à rédiger

ü  La lettre

ü  Dialogue

ü  Plans de productions

ü   Des expressions courantes


ü   Des sujets à développer

Travailler pour s’épanouir ;

1) « Viens avec moi travailler au jardin  »te dit ton père un jour, tout joyeux tu obéis. Vous passez une bonne journée .En revenant à la maison, le soir tu racontes à ta mère ce que vous avez fait.

2) Pendant la soirée tu discutes avec la famille le métier que tu comptes faire à l’avenir .Rédige un texte court dans lequel tu parles de ce métier et  tu expliques  les raisons de ton choix  en intégrant des répliques.  

3) A l’occasion de ta bonne réussite à l’examen, tes parents ont préparé un programme pendant les vacances pour te récompenser.
Pour encourager tes camarades à bien travailler comme toi, écris un texte de huit phrases au moins pour raconter ce que tu as fait pour être le premier de ta classe en citant les avantages du travail.

4) Le maitre vous demande de faire un  interview avec une personne à l’endroit de son travail .Fais le parler du  métier qu’il exerce  de ses avantages et de ses inconvénients .Rapporte l’interview à tes camarades.

5) Tu es appelé à participer à un travail de groupe (en classe ou à l’école) Tu réunis tes amis pour organiser  le travail et distribuer les rôles entre vous.
Ecris un texte de sept phrases au moins pour leur raconter les étapes de la préparation de ce travail en groupe.

6) L’un de tes parents a beaucoup de travail .Il est fatigué il n’arrive pas à l’achever .Tu décides  de l’aider.
Ecris un texte de huit phrases au moins pour raconter ce que tu as fait pour aider ton père ou ta mère.

7) Le maitre vous demande de produire à la maison  un texte court sur le métier que tu veux faire à l’avenir. Tu te sens incapable de faire ce travail tout seul et tu demandes l’avis de tes parents.
Ecris un texte de sept phrases au moins dans lequel tu  rapportes le dialogue entre tes patents et toi et tu indiques le métier que tu as choisi dans ta production.



Communiquer avec les autres 
1) Tu es seul à la maison, tu veux mettre un jeu vidéo à l’ordinateur pour t’amuser. L’ordinateur s’ouvre tu commences  à jouer. Soudain il se bloque le jeu s’arrête tu ne peux plus continuer à jouer.
Raconte à tes camarades en six phrases  au moins  ce que tu as fait pour résoudre ce problème.

2) Tu as reçu pour ton anniversaire un cadeau : un téléphone portable Pendant ton absence, ta petite sœur  joue avec les touches et l’abime. Quand tu veux l’utiliser, tu découvres que l’appareil ne fonctionne plus. Raconte à tes camarades en six phrases au moins ce que tu as fait pour résoudre ce problème

3) Par une bonne occasion tes parents te font cadeau un micro-ordinateur …En voulant utiliser l’appareil, un petit problème te rencontre Tu demandes le secours de quelqu’un .Ecris un texte de six phrases au moins pour raconter ce que s’est passé.

4) Tu es dans la salle d’informatique de ton quartier tu comptes faire une enquête sur les moyens de communication. Enfin, c’est ton tour ; tu t’installes devant l’ordinateur et tu commences à travailler .Soudain, il y a eu une panne électrique ; il n’y a plus de courant…
Ecris un texte court pour raconter ce que s’est passé et comment tu as fait ton enquête ?

5) Le téléphone portable de ton ami ne fonctionne plus .Il décide de le jeter Mais tu l’empêche de le faire  et tu l’aide à le réparer.
Ecris un texte de sept phrases au moins dans lequel tu racontes  à tes camarades ce que tu as fait pour  réparer l’appareil et tu cites les avantages du téléphone portable.

6) A l’occasion de ta bonne moyenne à la fin du trimestre  tes parents veulent te récompenser .Il t’emmènent à un magasin pour choisir un cadeau. Tu hésites entre un téléphone portable ou un appareil photo .Tes parents interviennent pour t’aider à faire le bon choix.
Ecris un texte court pour dire ce que tu as acheté comme cadeau en rapportant le dialogue qui s’est déroulé entre tes parents et toi sur les avantages du téléphone portable et /ou de l’appareil photo. 



S’entraider pour mieux réussir 
1) Un jour de vacances, tu es allé avec tes amis pour faire pique-nique dans la forêt. Pendant que vous vous amusez, une masse de fumée attire votre attention.
Raconte à tes parents en sept phrases au moins ce qui s’est passé. Intègre dans ton récit un passage descriptif et des répliques. »

2) Tu as un chien que tu aimes beaucoup. Ta famille va changer de maison et tu ne pourras pas prendre cet animal avec toi .Décris à tes camarades ta réaction et raconte ce que tu as fait pour trouver une solution à ce problème.

3) Le feu rouge s’allume .Les voitures démarrent. Tu es  très pressé tu t’engages sur la chaussée pour la traverser.
Un coup de sifflet strident se fait entendre. C’est l’agent de circulation …
Ecris un texte de sept phrases dans lequel tu racontes ce que s’est passé et tu rapportes le dialogue qui s’est déroulé entre  l’agent de police et toi.

4) Tu aides ta mère à préparer un repas de fête. Ecris un texte de huit phrases au moins dans le quel tu précise l’occasion, tu indiques à quoi consiste ton travail et quel plaisir y as-tu prouvé.

5) Tu as un animal que tu aimes beaucoup. Un jour en rentrant à la maison, tu constates qu’il a disparu. Tu t’inquiètes pour lui. Tes camarades décident de t’aider à le retrouver.
Ecris un texte court dans le quel tu racontes  l’événement  en intégrant un dialogue entre tes amis et toi

6) Tu as eu l’occasion de secourir ou d’aider un camarade qui a besoin de toi.
Rédige un texte  court dans le quel  tu indiques  dans  qu’elle circonstance tu as aidé ton ami, ce que tu as fait et ce que tu as éprouvé.

7) Un soir, pendant que toute la famille dine, on frappe à la porte .C’est le voisin ou la voisine, il /elle a un problème .Il vient demander de l’aide.
Raconte la scène, indique les raisons qui ont poussé ce voisin ou cette voisine à faire appel à tes parents et dis ce que ces derniers ont fait pour l’aider.

8) Un jour, tu te promènes dans la rue, soudain tu rencontres un petit garçon égaré qui pleure. Tu décides de l’aider à retrouver sa famille.
Rédige un texte court dans lequel tu racontes ce que tu as fait pour aider ce garçon.


Sauver la nature 

   1)   En allant à l’école, tu vois des enfants en train de planter des arbres et de nettoyer un jardin public.
    Rapporte à tes camarades de classe en sept phrases au moins ce que tu as vu.    Intègre dans ton récit quelques répliques.


2) Au jardin public des enfants sont en train d’abimer les fleurs et les arbres Tu t’approches d’eux et tu leur explique leur mauvais comportement.
Raconte ce que s’est passé en huit lignes au mois en rapportant le dialogue qui s’est déroulé entre les malfaiteurs et toi.


3) Un jour, tu vois au marché  un enfant en train de vendre un oiseau. Cela te fait beaucoup de peine.
Décris la scène à tes camarades et dis comment tu as pu rendre la liberté à cet oiseau en rapportant le dialogue qui s’est déroulé entre l’enfant et toi.


4) Aujourd’hui, tu vois votre voisine qui jette de son balcon un sachet plein d’ordures sur la tête d’un passant qui se dépêche pour aller à son travail. Raconte à ton maitre en sept phrases au moins ce que s’est passé .Intègre dans ton récit quelques répliques.

 Etre en forme et mieux se porter 

1) Ton père est malade on te charge de téléphoner au docteur de la famille pour le voir. Ecris un texte de huit phrases au moins dans le quel tu dis comment tu t’y prends et ce que tu dis au téléphone.

2) Les médecins t’on conseillé d’aller passer quelques jours loin de la pollution des villes .Tu rédiges une lettre à tes parents pour leur décrire la campagne et ses beautés et surtout pour leur vanter les bienfaits de ce lieu.

3) Tu vas pendant les vacances d’hiver voir ta grand-mère qui vit seule loin de la famille. Tu la trouves vieillie et fatiguée. Tu  lui rends service. A ton retour, tu la  décris à tes parents. Tu leur parles de sa vie difficile et tu leur  proposes une solution à ce problème.
Rédige un texte court pour parler de tout ça.

4) Ta maman sort et te demande de garder la maison pendant son absence. Un camarade arrive et te demande de venir jouer avec lui dehors, tu acceptes .En jouant, tu te blesses.
Raconte ce que s’est passé en huit lignes au moins.

5) Un de tes camarade est absent depuis assez longtemps. Tu lui rends visite pour connaitre les raisons de son absence et pour lui donner des nouvelles de l’école.
 Raconte ce que s’est passé en rapportant le dialogue qui s’est déroulé entre lui et toi.

6) En rentrant chez toi, tu trouves un animal blessé sur le trottoir .Tu as pitié de lui et tu décides de le prendre à la maison pour t’occuper de lui. Raconte ce que tu as fait pour lui malgré le refus de la famille à cet animal.

7) Suite à un grave accident, ton camarade n’assiste plus au cours. Pendant son absence, tu l’aides à se surpasser. Raconte ce que tu as fait  en intégrant un dialogue.

8) Un nouvel  élève handicapé arrive dans votre classe. Une amitié est née entre toi et lui .Raconte  pourquoi et comment tu deviens son ami en insérant
Un petit dialogue dans ton récit.




Profiter de son temps libre 

   1) Pendant les vacances, tu passes quelques jours chez tes grands-parents qui habitent à la campagne.
     Raconte à tes parents ce que tu fais pour profiter de ton temps libre.
(Ecris un récit de huit  phrases au moins en intégrant un passage descriptif).

2) A l’occasion de ta bonne réussite à l’examen, tes parents ont préparé un programme pendant les vacances pour te récompenser.
Pour encourager tes camarades à bien travailler comme toi, écris un texte de huit phrases au moins pour raconter ce programme de loisir, en intégrant un passage descriptif.

3) Ton ami t’invite à passer quelques jours à la campagne ou au bord de la mer  un événement imprévu t’oblige à refuser son invitation Tu lui écris une lettre pour t’excuser.
Rédige la lettre à ton camarade.

4) Tu es à la maison en train de lire un livre passionnant Tout à coup des amis t’appellent pour jouer  Tu hésites …Puis tu prends une décision.
Ecris un texte de huit phrases pour raconter ce que s’est passé .Intègre dans ton récit deux répliques au moins.

5) Tu es à la maison en train de colorier un beau dessin, tout à coup ta mère t’appelle et te demande d’aller faire des achats .A ton retour, tu trouves ton dessin tout couvert d’eau…
Ecris un texte de huit phrases au moins pour dire ce que tu as fais pour résoudre ce problème.

6) Tu sors en promenade avec tes amis à la campagne ou à la montagne .Tu es émerveillé par la beauté de la nature.
Ecris un texte de huit phrases au moins pour raconter ce que tu as vu et ce que  tu as fait.

7) C’est dimanche, ton père décide de vous  prendre en excursion .Chacun  propose un endroit. Ecris un texte court pour dire à quel endroit vous êtes allés et ce que vous avez fait. N’oublie pas d’intégrer des répliques dans ton récit.
Découvrir d’autres pays 

1) Tu as eu l’occasion de visiter un pays étranger. A ton retour, tu parles de ton séjour dans ce pays à ton camarade et tu lui décris ses monuments pour l’encourager de le visiter.

2) Tu écris à ton ami pour lui parler de tes loisirs  pendant le temps libre.
Dans ta lettre tu lui demandes de te parler à son tour de ses loisirs.

3) Pendant les vacances, tu  as passé quelques jours chez les grands parents qui habitent un petit village loin de la ville. Raconte ce que tu as fait, vu et entendu, dans un récit de huit phrases au moins. N’oublie pas de décrire les lieux que tu as visités.

Des lettres à rédiger

1) On a appris la réussite de quelqu’un de la famille. (cousin, cousine, voisin)
Ton père te demande de rédiger une lettre de félicitation.

2) Un ami t’invite à une petite fête chez lui .Mais ce jour là quelque chose t’oblige de rester à la maison. Tu écris une lettre à ton ami pour lui faire tes excuses et lui expliquer la cause de ton absence.

3) Tu as assisté à une fête familiale, mais tes grands-parents sont restés chez eux… Tu leur écris une lettre pour leur raconter cette journée et leur dire que toute la famille s’est entretenue d’eux.,

4) Tu écris à un ami ou à un parent pour l’inviter à venir passer quelques jours chez toi. Dans ta lettre tu lui indiques le programme de la visite (jeux promenades, visite d’un joli coin de la ville…) pour l’encourager à accepter ton invitation.

5) Ton oncle qui habite dans une autre ville vous invite au mariage de sa fille. C’est votre voisin qui vous emmène dans sa vieille voiture. En route la voiture tombe en panne. Le lendemain, tu écris une lettre à ton oncle pour lui expliquer ce que vous est arrivé.

6) Ta maman te charge d’écrire une lettre à ton  papa ou un parent qui se trouve à l’étranger et qui va bientôt renter au pays pour lui demander de lui acheter quelques commissions. Rédige la lettre.

7) A l’occasion de la  fêtes des mères, tu écris à ta mère pour lui dire que tu l’aimes bien et pour lui promettre de devenir une personne honnête et travailleuse.

8) Un ami t’invite à passer des jours chez lui pour mieux connaitre son pays Tu acceptes .Mais au dernier moment, un événement imprévu t’empêche d’y aller. Écris-lui une lettre pour lui expliquer tes empêchements et pour  t’excuser et lui promettre de lui rendre visite quand ça sera permis.

9) Tu es chargé d’écrire au directeur d’une usine  ou d’un atelier afin de lui demander la permission pour les élèves de ta classe de visiter son établissement. Rédige cette lettre.

La lettre

Le début de la lettre :

- J’ai le plaisir de t’écrire cette lettre / ces quelques lignes pour prendre de tes nouvelles, j’espère qu’elle te trouvera en bonne santé ainsi que tous les membres de ta famille.
- Comment vas-tu ? Quant à moi, je suis en bonne santé. J’espère que tu sois de même. Comment va la famille ?
- Nos avons reçu ta lettre la semaine dernière et nous te remercions pour la carte postale, elle est très jolie.
- Nous allons très bien, nous espérons que toi aussi et que tout va bien à l’école.
- Avec un grand plaisir, je t’écris cette lettre, tout d’abord pour me présenter. Je m’appelle … Je suis … J’ai …  J’habite … Je passe la plupart de mon temps libre à faire des parties de pêche / chasse …
Le contenu de la lettre :
- Je t’invite à passer quelques jours / les vacances chez / à coté de moi. Nous allons faire des promenades … visiter  … s’amuser. Tu ne regretteras jamais cette visite chez moi.
- Je passe les vacances à rendre visite aux proches ou parfois à faire des promenades en pleine nature. Quand je n’ai rien à faire, je m’isole dans un coin calme à la maison ou au jardin pour bouquiner quelques livres ou magasines.
- Je te prie de me fournir quelques informations sur les habitants de ta région ; comment ils vivent, que font-ils pendant les fêtes, leurs  habitudes alimentaires, vestimentaires, leurs occupations,  …
- Notre maître nous a demandé / chargé de réaliser / faire une enquête sur une région tunisienne. J’ai tout de suite pensé à toi et je me suis dit que tu  pourras m’aider à bien réaliser ce travail.
- J’ai beaucoup cherché sur ce sujet mais rien n’a satisfait ma curiosité.

La fin de la lettre :
- Maintenant, je mets fin à ma lettre en souhaitant te voir le plus proche possible à coté de moi.
- Tu me manques beaucoup, écris-moi souvent.
- J’attends ta réponse avec impatience.
- Ecris-moi souvent pour me parler de tes occupations.
- Passe un grand bonjour à toute la famille.
-Toute la famille se joint à moi pour te souhaiter la réussite.
- Je t’embrasse très fort. Ton ami qui t’aime beaucoup.
- Je te remercie d’avance pour ton aide et j’attends ta réponse.
- Grosse bise. Au revoir.



La lettre administrative

Début
Monsieur / Madame / Monsieur l’office national des pêches / Monsieur le directeur … / Je vous demande de bien vouloir me fournir une documentation complète sur le monde de la mer.
Je vous prie de m’envoyer ma documentation le plus vite possible car j’en ai besoin pour une enquête scolaire.
-  Nous cherchons un spécialiste des fonds marins pour nous aider à réaliser notre projet.

Le contenu
- J’ai beaucoup de questions à vous poser.
- C’est mon maître qui m’a encouragé à vous écrire.
- Je vous serai très reconnaissant de bien vouloir m’envoyer des documentations sur le monde de la mer. Notre maître nous a demandé d’obtenir ces informations pour enrichir les pages documentaires sur lesquels nous allons passer un examen. Ceux-ci  seront d’une grande valeur.
- Nous, les élèves de la 6ème année de l’école primaire …
- Notre programme de Français contient un module qui porte sur le monde des animaux et notamment sur les espèces menacées de disparition et par conséquent, à fin de nous permettre d’enrichir nos connaissances à propos de ce sujet.
- Nous vous prions de bien vouloir donner les instructions utiles à vos services afin de nous fournir la documentation afférente à  ce sujet.

La fin
- Je vous prie de prendre ma demande en considération
- Nous espérons que note demande ne vous dérange pas. Merci d’avance.
- Nous vous prions d’agréer monsieur / madame l’expression de nos remerciements et nos salutation respectueuses.
- Dans l’attente d’une réponse que nous espérons favorable veuillez agréer monsieur nos sentiments les plus sincères et distinguées.
- Avec mes sentiments anticipés.






 

Le dialogue


ü      Entre deux personnes qui s’entraident.

ü      Entre un commerçant et un client.

ü      Entre un docteur et un malade.

ü      Mal entente entre deux personnes (accident / querelle).


ü  Entre deux personnes qui s’entraident.

La première personne :

-Peux-tu s’il te plait me faire un service ? des courses à la superette ? au marché ?
- Est-ce que  tu peux m’aider à prendre ce couffin / à traverser la rue / à trouver le chemin de la pharmacie ?
-s’il te plait donne moi ta place, j’ai mal aux pieds  je ne peux pas me mettre debout.
-Ton geste est noble je ne l’oublierai jamais / je suis fier de ton amitié je te remercie infiniment.
-Merci tu es gentil et serviable

L’autre personne :

-         Avec plaisir madame / mon ami / tout de suite / d’accord
-         Que voulez vous acheter ?
-         Bien sure madame comment je peux vous être utile ?
-         Tout de suite mon ami qu’est ce que je dois faire ?
-         Bien sûre, nous sommes amis / frères / qu’est ce que tu veux ?
-De rien / pas de quoi / c’est mon devoir.

La fin :

+A partir de ce jour une vraie amitié est née entre les deux amis. Ils sont devenus inséparables.
+L’enfant est satisfait de ce qu’il a fait. Comme c’est noble d’aider les autres et de leur rendre service ! C’est un plaisir pour moi d’aider les autres. 









ü  Entre un commerçant et un client.

Le client :

-         S’il vous plait monsieur je voudrais un kilo de farine, une livre de sucre et des pattes.
-         S’il vous plait donnez-moi des carottes et du persil.
-         Combien ça fait ? / donnez moi encore …
-         Bonne journée monsieur
-         Merci et au revoir.

Le commerçant ;

-         Bonjour. mon petit qu’est ce que tu veux ? tout de suite  mon petit
-         Ça fait deux dinars.
-         C’est tout mon enfant ? Est-ce que je te sers une autre chose ? J’ai de belles oranges
-         Non, merci.
-         Au revoir mon petit et passe le bonjour à ton papa.





ü Entre un docteur et un malade
Le docteur :

-         Tu n’as pas bonne mine de quoi souffres- tu ?
-         Ou as-tu mal ma petite ?
-         Nous allons arranger ça , n’aie pas peur.
-         Nous allons voir ouvre ta bouche ! respire / tousse.
-         Ne t’inquiète pas c’est une simple rhume ce n’est pas grave.
-          Tu as une grande angine tu dois garder le lit pendant quatre jours.
-         Ne pleure pas ma chérie tu vas guérir.
-         Tu as fait une grande bêtise .Tu ne dois pas la répéter. Il ne faut pas jouer sous la pluie.

Le malade :

-         J’ai mal partout
-         Je respire mal et je tousse j’ai mal à la gorge.
-         Je n’ai pas d’appétit je vais mal / je suis encore malade
-         J’ai mal à la tête…
-         J’ai fait une grave faute, hier j’ai joué dans les flaques d’eau.

A la mère :

-         Fais lui une tisane bien chaude /      un bouillon de légumes
-         Achète ces médicaments, il doit les prendre régulièrement
-         Ne vous inquiétez pas madame ce n’est qu’une simple grippe .Ta fille sera guéri après quelque jours.

La fin :

+Suivre les conseils du médecin
+Prendre  les médicaments régulièrement
+Garder le lit
+Etre guéri
+Rejoindre les camarades de classe.
+Apprendre une leçon / ne pas jouer sous pluie.



ü Mal entente entre deux personne (accident / querelle).

La première personne :

-         Excuse moi / pardon mon ami je n’ai pas fait exprès
-         Je suis navré / désolé / j’ai tort
-         Pardon je n’ai pas dû faire ça
-         Pardon ce que j’ai fait me rend honteux.
-         Je promets de ne plus répéter cette bêtise
-         Je vais te bander la blessure
-         Je vais te ramener à l’hôpital
-         Essaie de marcher je vais t’aider
-         N’aie pas peur ce n’est pas grave
-         Aller un peu de courage ! Avance tu peux marcher.

L’autre personne :

-J’ai accepté tes excuses mais la prochaine fois ne répète plus cette bêtise
- Je ne suis plus fâché nous restons toujours amis
- Je ne peux plus bouger j’ai mal à… / au…  / à la …
- Je saigne vite apporte moi quelque chose pour arrêter le sang.

La fin :

+Depuis cet  incident les deux voisins / enfants / monsieur  / femmes  s’entendent bien, ils sont devenus deux bon amis. ils vivent toujours en paix On les voit toujours ensemble / On les appelle les inséparables.











PLANS DE PRODUCTION
Sujet n : 1
Tous les enfants jouent gaiement… Soudain, on entend crier : « Au secours ! Au secours ! » Tu te rends sur les lieux… Quelle catastrophe ! … Tu dois faire quelque chose. Raconte.

Situation du départ :
·       Les enfants jouent gaiement:
1ère proposition : Ils jouent au ballon sur la grande place du quartier.
2ème proposition : Ils circulent dans les ruelles avec leurs petits vélos.
3ème proposition : Ils s’amusent dans la compagne prés de la rivière.

Situation intermédiaire :
·       On entend crier : « Au secours ! u secours ! »
1ère proposition : Ce sont les enfants de l’infirmier et leur mère qui crient.
2ème proposition : C’est la mère du meunier du village qui crie.
3ème proposition : C’est un petit garçon de six ans qui crie.

·       Tu te rends sur les lieux:
1ère proposition : Un incendie a éclaté dans l’immeuble voisin.
2ème proposition : Le toit de la veille maison s’est écroulé.
3ème proposition : Le petit garçon est tombé dans la rivière ; il va se noyer.

·       Tu dois faire quelque chose :
1ère proposition : Tu appelles les pompiers.
2ème proposition : Tu aides la vieille dame à quitter les lieux.
3ème proposition : Sachant nager, tu te jettes à l’eau et tu sauves l petit garçon.

Situation finale :
·       La scène peut se terminer aussi:
1ère proposition : Les pompiers parviennent à éteindre le feu et à sauver les habitants.
2ème proposition : Légèrement blessée, la vieille dame retrouve son calme chez les voisins qui la consolent.
3ème proposition : Un automobiliste, passant par là, transporte le petit garçon à l’hôpital

Sujet n : 2
Ton frère a un oiseau dans une cage, mais il ne s’en occupe pas. Alors, tu décides de libérer le pauvre oiseau. Ton frère accuse ta sœur. Tu interviens et tu dis la vérité. Raconte.

Situation du départ :
·       Ton frère ne s’occupe pas de l’oiseau :
1ère proposition : Il ne lui donne pas à manger et à boire.
2ème proposition : Il ne nettoie pas sa cage.
3ème proposition : Il l’oublie dehors  pendant le nuit.

Situation intermédiaire :
·       Tu décides de libérer l’ oiseau :
1ère proposition : Parce que il va mourir.
2ème proposition : Parce que il tombe malade par manque de soins.
3ème proposition : Parce qu’il peut être mangé par le chat.

·       Ton frère accuse ta sœur :
1ère proposition : Il gronde ta sœur. Très en colère, il jette la cage contre le mur.
2ème proposition : Il enferme ta sœur dans une chambre.
3ème proposition : Il punit sévèrement ta soeur. Alors tes parents sont mécontents.

·       Tu interviens et tu dis la vérité :
1ère proposition : Tu défends ta sœur et tu dis que tu as libéré l’oiseau.
2ème proposition : Tu as pitié de ta sœur ; tu dis la vérité.
3ème proposition : Tu dis la vérité à ta mère qui intervient et protège ta sœur des coups de ton frère.

Situation finale:
·       Ton frère regrette ce qu’il a fait:
1ère proposition : Il demande pardon à ta sœur et essaie de la calmer.
2ème proposition : Il te fait des reproches parce que tu n’as pas dit la vérité au début.
3ème proposition : Il demande pardon à sa mère et promet de ne plus frapper ta sœur.




Sujet n :3

Ton école fait une visite à un musée. Pendant la visite, tu vois deux élèves qui s’amusent avec les objets exposés ; ils vont les abîmer Tu interviens. Raconte.

Situation de départ :

·       Ton école fait une visite à un musée. La visite a lieu
ÿ 1ère proposition : Pendant les vacances de printemps. Les participants sont des élèves de toutes les classes.
ÿ 2ème proposition : Un dimanche. Seuls les élèves des 6ème années et 5ème années participent à cette visite.
ÿ 3ème  proposition : Pendant les vacances d’hiver. Cinq élèves de chaque classe participent à la visite.

Situations intermédiaires :

·       Des élèves s’amusent ; ils vont abîmer les objets exposés:
ÿ 1ère proposition : Tu vois un petit élève dessiner sur un tableau présentant un personnage historique. Puis, au bout du couloir, tu surprends un autre élève qui va abîmer un habit décoré de jolis boutons jaunes qui brillent comme des bijoux.
ÿ 2ème proposition :
Tu vois deux élèves qui courent à l’intérieur du musée. Ils risquent de faire tomber une statue. Ils dérangent les autres visiteurs.
ÿ 3ème  proposition : Tu vois plusieurs élèves qui touchent à tout le gardien du musée est fort mécontent.

·       Tu interviens :
ÿ 1ère proposition : Tu dis au premier élève que ces tableaux racontent notre passé. Tu lui expliques que les Pharaons ne sont pas les Carthaginois. L’élève te remercie. Tu dis au deuxième élève qu’il ne doit pas passer ou repasser la main sur  l’habit décoré de jolis boutons jaunes. Tu lui expliques que cet habit est un trésor qu’on regarde et qu’on admire.


ÿ 2ème proposition :
 Tu appelles les deux élèves et tu leurs demandes d’arrêter de courir. Tu leurs expliques qu’ils ne doivent pas déranger les visiteurs.
ÿ 3ème  proposition : Tu donnes un signal, et tous les élèves se rassemblent autour de toi. Tu leurs expliques qu’ils ne  doivent toucher à rien. Ils se montrent compréhensifs.  Tu discutes avec le gardien du musée. Comme les élèves se comportent convenablement, il n’est plus en colère.

Situation  finale:
·       Après ton intervention :
ÿ 1ère proposition :
tu remercies le deuxième élève qui t’a bien écouté et tu poursuis ta promenade dans le musée.
ÿ 2ème proposition :
 tu décides de rester prés de ces deux élèves durant le reste de la visite. Tu leurs donnes des conseils.      
ÿ 3ème  proposition :
 tu remercies les élèves de leurs compréhension, vous poursuivez la visite du musée en groupe. Tu réponds aux questions qu’on te pose.

Sujet n : 4

Pendant que vous êtes en train de manger, l’un de tes camarades tombe et se blesse. C’est très grave ! Tu dois faire quelque chose.
Raconte en montrant comment tu as aidé ton camarade jusqu’à sa guérison.
Situation du départ :
·       Les enfants sont en train de jouer:
1ère proposition : Ils jouent à cache-cache dans le petit jardin de la cité.
2ème proposition : Ils jouent au ballon sur la place du quartier.
3ème proposition : Ils font nue course de vélo sur la grande route du village.
Situation intermédiaire :
·       L’un de tes camarades tombe et se blesse:
1ère proposition : Il monte dans un arbre pour se cacher. La petite branche sur laquelle il s’assoit se casse. Il tombe et se blesse à la jambe. Il saigne. Il ne peut pas se lever parce qu’il s’est cassé la jambe.
2ème proposition : Un joueur le pousse très fort pour récupérer le ballon. Ton camarade tombe et se blesse gravement au front. Il saigne beaucoup.
3ème proposition : Il roule à toute vitesse en regardant vers le ciel. Il heurte une grosse pierre, perd l’équilibre et tombe. Les genoux écorchés, il se met à crier.
·       Tu dois faire quelque chose:
1ère proposition : Tu cours vite à la maison et tu apportes un pansement. Tu emmènes ton camarade à l’hôpital pour le faire soigner. Puis tu appelles sa maman au téléphone.
2ème proposition : Tu frappes à la porte de la voisine qui court vite et soigne la blessure de ton camarade. Puis, tu aides ton camarade à rentrer chez lui.
3ème proposition : Tu aides ton camarade à se relever. Il essuie ses genoux avec un mouchoir. Vous remontez tous les deux à vélo et vous rentrez à la maison.
·       Tu aides ton camarade jusqu’ sa guérison:
1ère proposition : Tu rends souvent visite à ton camarade. Quand on lui enlève la plâtre, tu lui offres ton épaule et tu l’aides à marcher.
2ème proposition : Tu accompagnes ton camarade au dispensaire où on lui soigne sa blessure et on lui fait un pansement.
3ème proposition : Chaque jour, ton camarade vient chez toi. Tu lui soignes les genoux. Petit à petit, il guérit.
Situation finale :
·       Ton camarade est maintenant guéri:
1ère proposition : Il décide de ne plus monter aux arbres.
2ème proposition : Il décide de ne plus jouer au ballon contre cette équipe.
3ème proposition : Il décide de faire très attention quand il roule.




Sujet n : 5

Tu écris une lettre à ton frère qui travaille à l’étranger pour lui donner des nouvelles de la famille. Dans la lettre, tu lui parles aussi d’un jeu et tu lui demandes de te l’acheter.


·       L’en-tête de la lettre (lieu, date, ...)

·       Tu écris une lettre à ton frère:
1ère proposition : Tu as reçu une lettre et une carte postale de ton frère et tu l’en remercies.
2ème proposition : Tu as reçu de lui une lettre et tu l’en remercies.
3ème proposition : Tu as reçu de lui une carte postale et tu l’en remercies.

·       Tu donnes des nouvelles de la famille:
1ère proposition : Tout le monde va bien, le père est nommé chef d’équipe. La sœur est folle de joie parce que le frère lui a envoyé une montre.
2ème proposition : Tout le monde va bien, le père n’est plus au chômage. La mère envoie ses remerciements pour le joli réveil qu’elle a reçu.
 3ème proposition : Tout le monde va bien, le père qui était malade a repris son travail la semaine dernière. La petite sœur ne quitte son joli petit vélo que pour aller dormir. La mère envoie ses remerciements pour le manteau qu’elle a reçu.

·       Tu parles du jeu:
1ère proposition : Tu lui expliques de quoi il s’agit (comment on l’utilise)
2ème proposition : Tu lui décris le jeu (sa couleur, ses dimensions)
 3ème proposition : Tu lui envoies la photo du jeu. Tu lui signales qu’il y a plusieurs sortes de jeux qui se ressemblent et tu lui indiques une marque précise.

·       Tu lui demandes de t’acheter un jeu:
1ère proposition : Tu lui demandes de t’envoyer prochainement et tu termines par la formule de politesse.
2ème proposition : Tu lui décris dis de te l’envoyer dés qu’il le pourra et tu termines par la formule de politesse.
 3ème proposition : Tu lui signales qu’il peut le garder jusqu’à son retour en Tunisie et tu termines par la formule de politesse.


Sujet n : 6
Tu reviens de l’école. Une voiture survient. Au moment où elle va passer, l’un de tes camarades traverse la rue. Le conducteur réussit à l’éviter, mais il descend de la voiture et le rejoint. Raconte la scène et écris le dialogue entre le conducteur et ton camarade.

 
Situation du départ :
·       Tu reviens de l’école:
1ère proposition : Sorti de l’école,  tu marches lentement sur le trottoir.
2ème proposition : Tu rentres à la maison à vélo.
3ème proposition : Tu marches à droite, au bord de la route.

Situation intermédiaire :
·       Ton camarade traverse la rue:
1ère proposition : Il descend du trottoir et se met à courir.
2ème proposition : Il traverse la rue à vélo sans regarder à gauche et à droite.
3ème proposition : Il traverse la route en regardant un jouet qu’il traîne derrière lui.
·       Une voiture survient:
1ère proposition : Le conducteur, qui roule très vite, freine de toutes ses forces pour éviter ton camarade.
2ème proposition : Le conducteur donne un coup de volant et la voiture monte sur le trottoir.
3ème proposition : Heureusement que la voiture ne roule pas trop vite. Le conducteur s’arrête à temps.
·       Le conducteur rejoint ton camarade:
1ère proposition : Il lui gronde et lui donne des conseils.
2ème proposition : Il se met à gronder ton camarade en criant et menace de confisquer (prendre) le vélo.
3ème proposition : Il explique gentiment à l’enfant qu’il ne faut pas jouer sur la route.
·       L’enfant répond au conducteur:
1ère proposition : Il écoute le conducteur, essaie de présenter une justification, s’excuse et continue sa route.
2ème proposition : D’abord, l’enfant écoute le conducteur et présente ses excuses. Puis, face aux menaces du conducteur, il monte sur son vélo et file effrayé.
3ème proposition : L’enfant s’excuse poliment et promet de ne plus s’amuser sur la route.
·       Les passants vous entourent:
1ère proposition : Certains soutiennent l’enfant, d’autres le conducteur.
2ème proposition : L’un des passant est le père de ton camarade, il promet au conducteur de punir son fils.
3ème proposition : Un passant s’approche de ton camarade, lui arrache son jouet et lui jette au loin. Tu le ramasses et tu le rends à ton camarade qui te remercie.

Situation finale :
·       Le conducteur s’en va:
1ère proposition : Tu poursuis ta route avec ton camarade. Su le chemin, tu lui conseilles d’être prudent.
2ème proposition : Le père de ton camarade rejoint sa voiture. Tu l’accompagnes et il t’emmène chez toi.
3ème proposition : Tu remercies ton camarade qui s’est montré compréhensif et pli. Vous continuez ensemble votre chemin.


Sujet n : 7
Ta mère n’aime pas qu’on détache le chien. Un jour, pendant que tu es seul à la maison, tu le détaches et tu te mets à t’amuser avec lui. Soudain, l’animal attaque un passant. Une hure après, ta maman arrive. Raconte
Situation du départ :
·       Tu es seul à la maison:
1ère proposition : Ta mère part en ville.
2ème proposition : Ta mère va au marché du village.
3ème proposition : Ta mère se rend chez des amis ou des parents.
Situation intermédiaire :
·       Tu t’amuses avec le chien:
1ère proposition : Tu lances le ballon, le chien le rapporte.
2ème proposition : Tu cours et tu sautes avec ton chien dans la rue.
3ème proposition : Tu roules avec ton vélo, le chien te poursuit.
·       Le chien attaque un passant:
1ère proposition : Il renverse une petite fille et la mord à la jambe.
2ème proposition : Il renverse une vielle damne sans la mordre : plus de peur que de mal.
3ème proposition : Il s’élance vers un homme. Celui-ci s’arrête et le chien fait demi tour.
·       Ta mère n’aime pas qu’on détache le chien:
1ère proposition : C’est un chien redoutable.
2ème proposition : C’est un chien sale.
3ème proposition : C’est un vilain chien. Il déchire les chaussures. Il marche sur les fleurs du jardin et court après les poules.
·       Ta mère arrive:
1ère proposition : Elle te gronde et rejoint la fillette à l’hôpital.
2ème proposition : Elle va vers la dame pour lui présenter ses excuses.
3ème proposition : Tu ne lui racontes pas ce qui s’est passé et tu décides d’être sage et obéissant. Mais, un moment après, l’homme vers lequel le chien s’est élancé raconte à ta mère ce qui est arrivé.
Situation finale :
·       La scène se termine par une décision:
1ère proposition : Tu décides de ne plus détacher le chien avant de bien fermer la porte du jardin.
2ème proposition : Ta mère décide de ne plus garder Fox. Elle va le vendre ou le donner à quelqu’un.
3ème proposition : Ta mère décide de ne pas t’emmener dimanche au cinéma.




Sujet n : 8

Pendant que tu te promènes dans les champs, ton grand père, qui est très  occupé, te demande de l’aider. Tu te mets au travail. Mais tu es un habitant de la ville et ton travail entraîne une catastrophe. Raconte.


Situation de départ :
·       Tu te promènes en admirant la nature :
ÿ 1ère proposition : C’est très tôt le matin ; il y a des oiseaux, des papillons... Tu admires la beauté de la nature.
ÿ 2ème proposition : C’est après le petit déjeuné ; il y a des oiseaux, des fleurs... Tu cueilles des fleurs.
ÿ 3ème  proposition : C’est l’après-midi; il y a des oiseaux, des arbres chargés de fruits. Tu cueilles des fruits.

Situations intermédiaires :
Tu te promènes en admirant la nature :
ÿ 1ère proposition : Il enlève les mauvaises herbes ; il va donner à boire et à manger aux animaux ; il va acheter une vache au marché.
ÿ 2ème proposition : Il donne au boire et à manger aux animaux ; il va vendre les brebis au marché ; il va arroser les plantes.
ÿ 3ème  proposition : Il cueille des fruits ; il va nettoyer le poulailler. Il va faire vacciner le chien.
·       Tu te mets au travail :
ÿ 1ère proposition : Tu te sers d’une bêche pour enlever les petites plantes jaunâtres, tu travailles dans la joie ; le travail te plaît.
ÿ 2ème proposition : Tu te sers d’un arrosoir ou d’un seau pour donner à boire aux poules ; tu nettoies le poulailler ; tu ramasses les œufs ; tu oublies de fermer la porte du poulailler.
ÿ 3ème  proposition : Tu te sers de gros bâtons pour cueillir les fruits ; tu montes dans les arbres ; tu tires sur les branches ; tu t’amuses.
·       Ton travail entraîne une catastrophe :
ÿ 1ère proposition : Au lieu d’enlever les mauvaises herbes, tu enlèves les plantes de poivron. En apportant le petit déjeuné, ta grand-mère découvre la catastrophe. Elle se fâche mais te montre comment réparer la faute avant le retour de ton grand-père. Tu t’excuses et tu expliques que tu ne l’as pas fait exprès.
ÿ 2ème proposition : Les poules sortent du poulailler, vont vite vers les plants de tomate, le poivron, de courage... et les mangent. C’est ton grand-père qui découvre la catastrophe lorsqu’il arrose les plantes. Il devient tout rouge, te gronde et décide de te renvoyer chez tes parents. Tu t’excuses, tu promets de ne plus oublier de fermer la porte du poulailler.
ÿ 3ème  proposition : Les branches se cassent, les fruits tombent et s’abîment. C’est ta grand-mère qui découvre la catastrophe en venant t’aider à cueillir les fruits. Elle se fâche, te donne des conseils. Tu présentes tes excuses et tu promets de ne plus refaire cette faute.

Situation  finale:
·       Après la catastrophe :
ÿ 1ère proposition : Tu dis à ta grand-mère qu’elle est adorable et tu l’embrasses très forte. Ce jour sera inoubliable pour toi.
ÿ 2ème proposition : Tu fais ta valise. Mais au moment de quitter la ferme, ta grand-mère t’empêche de partir. Tu l’embrasses en pleurant.
ÿ 3ème  proposition : Tu remercies ta grand-mère parce qu’elle ne raconte pas ce que tu as fait à ton grand-père. Tu lui sautes au cou et lui dis : « Mamie, tu es la meilleure grand-mère du monde. »

 Expressions courantes
ü     Présenter se présenter
ü     Inviter
ü     Accueillir
ü     Remercier
ü     Féliciter
ü     Faire un compliment
ü     S’excuser
ü     Prendre congé (dire au revoir)
ü     Présenter des condoléances
ü     Résumer
ü     Proposer
ü     Conseiller
ü     Demander son chemin à un passant
ü     Exprimer son accord
ü     Exprimer son désaccord
ü     Faire des reproches

v Présenter / se présenter :
-Je me présente… Je m’appelle… Je suis … J’ai …
-Je te présente mon…Je vous présente mon ami... c’est / voilà…Il est…Il a…
-Je te présente ma copine…. , c’est…... voilà…..elle est…elle a…c’est ma meilleure amie…
-Vous connaissez …tu connais… ce monsieur / mon frère / mon ami…? Vous vous connaissez ?...
-Je suis fier (e)  de ta connaissance / Je suis ravi / ravie / enchanté (e)  heureux (e)   content (e)   / de vous connaitre / de votre connaissance / de te / vous voir….enchanté…
v Inviter :
-Je t’invite à  diner / à déjeuner / à mon anniversaire / à la fête de mon mariage...
-Vous êtes libre ce soir ? Qu’est ce que tu fais samedi ?  Tu fais quelque chose de spécial dimanche ?
-Je vous (t’) invite / à la maison / au restaurant / à voir un film au cinéma
-Vous voulez venir diner chez moi (chez nous)
-Ça te dira d’aller voir un film ?
-Avec plaisir…avec un grand plaisir… Oh ! oui avec plaisir…. Qu’elle idée !
-C’est sympa, chouette, chic, c’est une bonne idée, pourquoi pas, volontiers, oui peut-être, oui c’est très gentil de ta part…
-C’est très gentil mais je suis pris / je ne suis pas libre /je ne peux pas j’ai du travail …j’ai à faire…. Je regrette mais je ne peux pas …ce n’est pas possible, je n’ai pas envie …merci mais ça ne me dit rien…J’ai d’autres engagements, je suis vraiment désolé…




v Accueillir :
-Bienvenue…Vous êtes le bienvenue….Tu es le / la bienvenue / Entre s’il te plait. Faites comme chez vous…
-Ça me fait plaisir de vous (te) voir, entrez je vous en prie /je t’en prie /, mettez vous à l’aise, asseyez vous je vous en prie, installez vous, qu’est ce que vous voulez boire ?, qu’est ce que je vous offre ?, servez vous je vous en prie…
v Remercier :
-Je te remercie de tout mon cœur…. merci bien, merci beaucoup, merci infiniment, je vous remercie beaucoup, tu es très gentil, vous êtes très gentil, merci mille fois, c’est vraiment très gentil de votre part, je ne sais comment vous remercier…Tu m’as vraiment touché…Ce que tu as fait est un geste noble je ne l’oublierai jamais…
v -De rien, il n’y a pas de quoi, c’est tout à fait normal, je vous en prie, c’est vraiment peu de chose…c’est mon devoir…
v  Féliciter :
-Félicitations, toutes mes félicitations, je te  / vous / félicite, bravo, chapeau, je suis content pour vous  / pour toi /, tous mes vœux de bonheur, tous mes compliments
v Faire un compliment :
-Vous avez bonne mine aujourd’hui ! Tu es ravissante comme toujours ! Qu’elle élégance !
-Qu’elle allure! tu as l’air en pleine forme aujourd’hui… tu es de bonne humeur ce matin !
-C’est vrai ? Tu trouves ? Oh vraiment ? Tu es gentil, c’est gentil, merci…Tu exagères non !  



v S’excuser :
-Excusez-moi, je n’ai pas fait exprès…je  m’excuse, c’est plus fort que moi pardon, je vous prie de m’excuser, veuillez m’excuser ça me dépasse…je ne peux rien faire…j’ai essayé mais sans résultats je suis navré…
v - Laisse tomber ce n’est pas grave du tout…ça sera une autre fois….Ce n’est rien, il n’y a pas de mal, y’ a pas de mal, je vous en prie, ça ne fait rien, ne vous en faites pas, ne t’en fais pas…on fera un autre programme…on ira dans un autre endroit…
v Prendre congé (dire au revoir) :
-Au revoir, allez au revoir, salut, à tout à l’heure, à plus tard, à bientôt, à la prochaine, à ce soir, à demain, à lundi, on se voit demain, on se téléphone mardi…notre prochain rendez-vous sera….Je te vois après la classe…
v Présenter des condoléances :
-Toutes mes condoléances, je (te) (vous) présente mes condoléances, j’ai beaucoup de peine pour vous… toutes ma sympathie…
v Résumer :
v - Résumons … récapitulons ….pour tout dire…en gros, en bref, en peu de mots, donc, grosso modo, bref, en fin, en somme, pour résumer je dirai, je résume en quelques mots… pour finir…           
v  proposer :
-Qu’est ce que tu proposes comme programme pour ce dimanche ?
v - Si on allait au cinéma ? si tu veux, on peut / pourrait / jouer ensemble / que direz-vous d’aller passer une bonne journée au bord de la mer ? Que diras-tu d’une partie de pêche ? de football ? de chasse ?
v Conseiller :
Je te (vous) conseille de….  je te (vous) recommande de… - il vaudrait mieux….. – vous devriez…… - vous feriez mieux de……
-Je préfère que tu fais autrement… j’aime mieux, j’aimerais mieux, il vaut mieux, il est préférable de…


v Demander son chemin à un passant :
-Pardon, tu peux m’aider à trouver la poste? monsieur, s’il vous plait,……où se trouve / où est… / Pardon madame je cherche une pharmacie  / excusez-moi…/ pouvez-vous m’indiquer le chemin…../ je voudrais aller à / au…..            
v -Vous allez tout droit…c’est à quelques pas d’ici… vous tournez à droite / à gauche…. c’est à droite / à gauche / à côté / juste à côté / en face – à quelques mètres de… vous prenez la ….. traversez…. tournez ….                        
v Exprimer son accord :
-Je suis d’accord - vous avez (tout à fait) raison – je suis de votre avis – exactement – c’est exact – tout à fait – absolument – effectivement – c’est sûr – c’est certain – j’approuve….
-Ça me plait, ça me ravit, c’est très bien, c’est parfait, formidable, tant mieux, chouette….       
v Exprimer son désaccord :
-Non, je ne peux pas, Je ne suis pas d’accord – je ne suis pas de ton avis – pas du tout – absolument pas – ce n’est pas vrai – c’est faux – vous avez tort – je suis contre – je désapprouve – je refuse… désolé       
v Faire des reproches :
-Tu n’aurais pas dû, il ne fallait pas, tu as eu tord de, ce n’était pas bien de…Ça suffit, j’en ai assez, j’en ai marre, Ça m’étonne, ça me surprend, c’est étonnant, ce n’est pas possible, ce n’est pas croyable, c’est incroyable, tiens !, ah bon !, je l’ai jamais cru, ce n’est pas vrai…je ne crois pas ce que j’entends…
-Ça m’agace, ça m’énerve, ça m’ennuie, ça me casse les pieds…





0 إضافة تعليق :

Enregistrer un commentaire

محتوى الموسوعة

blogger