Différentes sortes de verbe

Différentes sortes de verbe
Groupe verbal
1 VERBES TRANSITIFS ET INTRANSITIFS
1.1 Verbes transitifs
Les verbes transitifs sont des verbes qui sont utilisés avec des compléments directs ou
indirects.
• Les verbes transitifs directs ont un groupe complément direct (CD) :
Le chien écoute son maître (complément direct).
Pour le reconnaître, on remplace le CD par qqch./qqn1 :
Le chien écoute quelqu’un.
• Les verbes transitifs indirects ont un groupe complément indirect (CI) :
Le chien obéit à son maître (complément indirect).
Pour le reconnaître, on remplace le CI par une préposition suivie de qqch./qqn :
Le chien obéit à quelqu’un.
REMARQUE. – Des verbes peuvent être, selon leur utilisation, soit transitifs directs (TD),
soit transitifs indirects (TI) :
Je pense qu’il m’aime (TD) / Je pense à toi (TI)
– Je pense qu’il m’aime : complément direct : je pense quelque chose.
– Je pense à toi : complément indirect : je pense à quelqu’un.
1.2 Verbes intransitifs
Les verbes intransitifs sont des verbes qui sont utilisés sans complément direct ni indirect :
Tu dors.
On ne peut pas dire :
*Tu dors quelque chose/quelqu’un.
*Tu dors à quelque chose/à quelqu’un.
Certains verbes transitifs peuvent aussi être utilisés à la forme intransitive :
Le chevreuil court vite (v. intransitif). Il court deux chevreuils à la fois (v. transitif).
DIFFÉRENTES SORTES
DE VERBE 2

2 VERBES ATTRIBUTIFS
Les verbes attributifs sont le verbe être et les verbes du même type. Ils expriment une
manière d’être (une caractéristique du sujet) et introduisent un attribut : devenir, demeurer,
paraître, rester, sembler, avoir l’air, passer pour, tomber, mourir, etc. :
Le papier peint paraît défraîchi, le papier peint a l’air défraîchi.
Il y en a deux sortes :
• Les verbes essentiellement attributifs, comme être, sont toujours suivis d’un attribut
du sujet qui ne peut être effacé.
Ils sont heureux de nous revoir.
*Ils sont ? de nous revoir.
Il arrive, occasionnellement, que le verbe être ne soit pas attributif.
Louise est à Montréal
Dans cet exemple, le GPrép à Montréal est complément indirect de est. Celui-ci
est ici un verbe transitif indirect.
• Les verbes occasionnellement attributifs sont des verbes transitifs ou intransitifs. L’attribut
du sujet peut parfois être effacé sans nuire à la construction de la phrase.
Ils sont revenus heureux de voyage.
Ils sont revenus ? de voyage.
REMARQUE. – Le verbe être peut aussi servir d’auxiliaire s’il est suivi d’un participe passé :
Cette fille est intelligente. (v. attributif)
Cette fille est partie. (auxiliaire être + participe passé)
3 VERBES PRONOMINAUX
Les verbes pronominaux se conjuguent avec un pronom réfléchi me, te, se, nous et vous
et leurs temps composés comportent toujours l’auxiliaire être :
Je me lave, tu te laves, ils se sont lavés.
Il y en a deux sortes :
• Les verbes essentiellement pronominaux sont ceux qui n’existent qu’à la forme pronominale,
comme les verbes s’absenter, s’accouder, s’acharner, s’avérer, s’emparer, s’évader,
s’évanouir, se lamenter, se repentir, etc. :
Il s’évade de la prison.
Il serait incorrect d’écrire :
*Il évade de la prison.
• Les verbes occasionnellement pronominaux sont ceux qui se construisent à la forme
pronominale ou non pronominale selon le contexte :
Il se lave (verbe pronominal), il lave la voiture (verbe non pronominal).
NOTE. – Le dictionnaire indique si le verbe s’emploie toujours à la forme pronominale
ou non.
DIFFÉRENTES SORTES
DE VERBE 3

4 VERBES IMPERSONNELS
Les verbes impersonnels sont ceux qui se construisent avec le pronom impersonnel il, à
la troisième personne du singulier seulement :
Il neige (on ne peut pas conjuguer ce verbe avec les autres personnes).
Il y en a deux sortes :
• Les verbes essentiellement impersonnels qui ne se construisent qu’avec le pronom impersonnel
il :
Il pleut, il vente, il grêle, il faut, il y a…
• Les verbes occasionnellement impersonnels, qui sont des verbes personnels (c’est-àdire
conjugués habituellement avec les trois personnes du singulier et du pluriel) et
qui sont quelquefois construits dans une forme impersonnelle :
Trois élèves manquent en classe (forme personnelle : GNs à la 3P).
Il manque trois élèves en classe (forme impersonnelle : GNs à la 3S).
On peut reconnaître la forme impersonnelle en changeant le pronom il par un pronom
d’une autre personne et en constatant ainsi que la phrase est incorrecte :
*Je manque trois élèves en classe.
5 VERBES AUXILIAIRES
5.1 Auxiliaires de conjugaison
Ce sont des verbes qui, en dehors de leur sens propre, sont utilisés dans la conjugaison
des autres verbes.
• L’auxiliaire avoir sert à conjuguer les temps composés des verbes transitifs et de la
plupart des verbes intransitifs, selon le contexte dans lequel il est utilisé :
J’ai coupé le gâteau (verbe transitif), j’ai couru (verbe intransitif).
• L’auxiliaire être sert à former les temps composés de quelques verbes intransitifs, de
tous les verbes pronominaux et de tous les verbes construits à la forme passive :
Il est tombé, il s’est blessé, il a été récompensé.
5.2 Auxiliaires d’aspect
Les auxiliaires d’aspect, tels les verbes être sur le point de, aller, commencer à, se mettre à,
être en train de, finir de, venir de, etc., suivis d’un verbe à l’infinitif, montrent à quel
moment l’action exprimée par le verbe à l’infinitif est envisagée dans sa durée, son développement
ou son achèvement :
Il commence à réaliser ce projet (il s’agit, dans ce cas, du début de l’action).
Il vient de terminer le projet (il s’agit de la fin de l’action).
DIFFÉRENTES SORTES
DE VERBE 4

5.3 Auxiliaires de modalité
Les auxiliaires de modalité montrent le point de vue de l’énonciateur quant à la réalisation
de l’action exprimée par le verbe.
• S’il s’agit de la vraisemblance ou de la probabilité, on peut utiliser les verbes devoir,
paraître, passer pour, pouvoir, sembler :
Cet élève semble réaliser beaucoup de progrès.
• Quand il s’agit de l’obligation ou de la nécessité, ce sont les verbes avoir à, devoir :
Pour réussir, cet élève doit réaliser beaucoup de progrès.
• S’il s’agit de la non-réalisation du fait exprimé par le verbe, on peut utiliser les verbes
être loin de, faillir, manquer à… :
Ce candidat est loin de gagner ce concours.
NOTE. – Les auxiliaires autres que avoir et être sont appelés des semi-auxiliaires.
DIFFÉRENTES SORTES
DE VERBE 5

Exercices
EXERCICE 1
Dans les phrases suivantes, dites si les verbes soulignés sont transitifs directs (TD) ou
transitifs indirects (TI).
a) Je gardais ( ) le canif que j’avais ouvert pour tailler mon crayon. (André Gide)
b) Madame Numance jeta ( ) une pèlerine sur sa chemise de nuit et, sans prendre garde au
vent violent qui balayait ( ) les montagnes, elle courut jusqu’au pavillon. (Jean Giono)
c) La terre canadienne se débarrassa ( ) des derniers vestiges de l’hiver avec une sorte de
rudesse hâtive. (Louis Hémon)
d) Pendant deux jours, Duroy s’occupa ( ) de son installation, car il héritait ( ) d’une
table particulière et de casiers à lettres, dans la vaste pièce commune à toute la rédaction.
(Guy de Maupassant)
EXERCICE 2
Dans les phrases suivantes, dites si les verbes soulignés sont transitifs (T) ou intransitifs
(I).
a) Je dîne ( ) vite, puis j’essaye ( ) de lire ; mais je ne comprends ( ) pas les mots ; je
distingue ( ) à peine les lettres. (Guy de Maupassant)
b) Comme minuit approchait ( ), seul dans ma chambre, je ne découvris ( ) aucun roman
capable de dissiper mon envie de rejoindre Fanfan. (Alexandre Jardin)
c) Les jours, les mois, les années passent ( ). Julien ne lit pas les journaux. Il n’écoute ( )
pas la radio. (Anne Hébert)
d) La mère quittait ( ) peu la maison. Selon les heures, elle blanchissait ( ) des châtaignes,
préparait ( ) la soupe au lard, pétrissait ( ) la pâte du pain, nourrissait ( ) le
cochon, veillait au grain des volailles, faisait ( ) les lits. (Charles Silvestre)
e) De temps en temps, cette clameur et ce bruit redoublaient ( ) ; le courant qui poussait ( )
toute cette foule vers le grand escalier rebroussait ( ) et tourbillonnait ( ).
(Victor Hugo)

EXERCICE 3
Indiquez si le verbe souligné (être) est utilisé comme auxiliaire (AUX) ou comme verbe
attributif (ATTR).
a) Ses beaux yeux étaient ( ) fermés, ses pieds modestes étaient ( ) joints, et ses
mains d’albâtre pressaient sur son coeur un crucifix d’ébène. (Adapté de Chateaubriand)
b) Je veux mes filles ! je les ai faites, elles sont ( ) à moi ! dit-il en se dressant sur son séant,
en montrant à Eugène une tête dont les cheveux blancs étaient ( ) épars et qui menaçait
par tout ce qui pouvait exprimer la menace. (Balzac)
c) Tous sont ( ) muets. Mon casque est ( ) rompu, mon armure est ( ) trouée,
et la hache a fait sauter ses clous. (Leconte de Lisle)
d) La salle est ( ) haute et vaste ! Elle est ( ) longue, et se prolonge dans une ombre
où elle s’enfonce sans finir. (les Goncourt)
EXERCICE 4
Dans les phrases suivantes, relevez les verbes pronominaux et dites s’ils sont essentiellement
pronominaux (ESS. PRON.) ou occasionnellement pronominaux (OCC. PRON.).
a) Le lendemain vers midi Fantine se réveilla, elle entendit une respiration tout près de son lit.
(Victor Hugo)
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
b) Il ne se découragea pas, et, après avoir perdu six chèvres de la même manière, il en acheta une
septième. (Alphonse Daudet)
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
c) Duroy se retourna s’accouder à la fenêtre, juste au moment où le train s’engouffrait dans le
tunnel. (Adapté de Guy de Maupassant)
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
d) Mme Walter disait : « Cette fête sera très intéressante. Mais je suis désolée, nous n’avons personne
pour nous y conduire, mon mari devant s’absenter à ce moment-là. » (Adapté de Guy de
Maupassant)
_________________________________________________________________________________________________________________________________________

EXERCICE 5
Dans les phrases suivantes, soulignez les verbes impersonnels.
a) Autour de ces deux jets principaux, il y avait des gouttes de cette pluie horrible qui s’éparpillaient
sur les assaillants et entraient dans les crânes comme des vrilles de flamme. (Hugo)
b) Cela continua ainsi quelque temps. (Hugo)
c) Il me semble qu’au milieu de mes peurs sans nombre, j’avais celle d’être entraîné dans le lac.
(Stendhal)
d) Par un tel moment il vaut la peine d’avoir vécu. (Stendhal)
e) Dans tous les cas, il est bien étonnant d’être en prison et de devoir se raisonner pour être
triste ! (Stendhal)
f) Sans doute, il nous faut souvent jouer un rôle, souvent mentir. (Musset)
EXERCICE 6
Dans les phrases suivantes, transformez les verbes à la forme impersonnelle.
Exemple
Deux personnes manquent à l’appel.
Réponse
Il manque deux personnes à l’appel.
a) Un accident grave s’est produit sur l’autoroute.
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
b) Trois places restent inoccupées au théâtre.
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
c) Plusieurs petits ennuis me sont arrivés.
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
d) Des rumeurs bizarres courent dans le village à propos de ces étrangers.
_________________________________________________________________________________________________________________________________________

EXERCICE 7
Dans les phrases suivantes, soulignez les verbes semi-auxiliaires.
a) Plusieurs ouvriers viennent d’être mis en chômage, car une partie de l’usine a fermé ses
portes.
b) J’ai réussi à parler à mes cousins, bien que la ligne téléphonique soit en dérangement.
c) Mon collègue commençait à formuler des excuses quand je l’ai vu prendre mes notes de cours.
d) Ces malades vont mourir si aucun médecin ne les soigne.
e) Nous allons nous rendre au théâtre le samedi soir, puis nous irons souper avec quelques amis.
EXERCICE 8
Dans les phrases suivantes, soulignez les auxiliaires de conjugaison, les auxiliaires d’aspect
et les auxiliaires de modalité, puis indiquez le type de chaque auxiliaire.
a) Après la première nuit de barre, les garçons ont l’air très content. Ils finissaient par s’ennuyer,
disent-ils, sur leurs couchettes. La provision de lecture était épuisée. (F. et C. Guillain)
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
b) J’ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres. (J.-P. Sartre)
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
c) Ce n’était pas seulement sur la terre, mais au plus profond de son âme que devait s’opérer la
fusion de l’Orient et de l’Occident. Jamais Alexandre le Grand n’arriverait à réconcilier ces
deux mondes, s’il ne commençait pas par les unifier dans son coeur. (Adapté de Alexandre le
Grand ou le Rêve dépassé de Benoist-Méchin)
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
d) J’appuie ma tête comme tous les soirs, sur les genoux de ma mère, et je devine, les yeux
fermés : « C’est le gros pas de Morin qui vient d’arroser les tomates… C’est le pas de Mélie qui
va vider les épluchures… C’est un petit pas à talons : voilà Mme Bruneau qui vient causer avec
maman… » (Colette).
_________________________________________________________________________________________________________________________________________
_________________________________________________________________________________________________________________________________________

Corrigé
EXERCICE 1
a) gardais : transitif direct / gardais qqch (le canif)
b) jeta : transitif direct / jeta qqch (une pèlerine)
balayait : transitif direct / balayait qqch (les montagnes)
c) se débarrassa : transitif indirect / se débarrassa de qqch [des (de + les) derniers vestiges de
l’hiver]
d) s’occupa : transitif indirect / s’occuper de qqch (de son installation)
héritait : transitif indirect / hériter de qqch (d’une table particulière et de casiers à lettres)
EXERCICE 2
a) dîne (I)
essaye (T) qqch (de lire)
comprends (T) qqch (les mots)
distingue (T) qqch (les lettres)
b) approchait (I)
découvris (T) qqch (aucun roman…)
c) passent (I)
lit (T) qqch (les journaux)
écoute (T) qqch (la radio)
d) quittait (T) qqch (la maison)
blanchissait (T) qqch (des châtaignes)
préparait (T) qqch (la soupe au lard)
pétrissait (T) qqch (la pâte du pain)
nourrissait (T) qq’un (le cochon)
veillait (T) à qqch [au (à + le) grain des volailles]
faisait (T) qqch (les lits)
e) redoublaient (I)
poussait (T) qqch (cette foule)
rebroussait (I)
tourbillonnait (I)
DIFFÉRENTES SORTES
DE VERBE 10

Corrigé (suite)
EXERCICE 3
a) Ses beaux yeux étaient (V. ATTR, suivi d’un adjectif) fermés, ses pieds modestes étaient (V. ATTR,
suivi d’un adjectif) joints, et ses mains d’albâtre pressaient sur son coeur un crucifix d’ébène.
b) Je veux mes filles ! je les ai faites, elles sont (V. ATTR, suivi d’un pronom) à moi ! dit-il en se
dressant sur son séant, en montrant à Eugène une tête dont les cheveux blancs étaient (V. ATTR,
suivi d’un adjectif) épars et qui menaçait par tout ce qui pouvait exprimer la menace.
c) Tous sont (V. ATTR, suivi d’un adjectif) muets. Mon casque est (AUX) rompu (participe passé),
mon armure est (AUX) trouée (participe passé), et la hache a fait sauter ses clous.
d) La salle est (V. ATTR, suivi d’adjectifs) haute et vaste ! Elle est (V. ATTR, suivi d’un adjectif)
longue, et se prolonge dans une ombre où elle s’enfonce sans finir.
EXERCICE 4
a) se réveilla : (Occ. pron). Dans une autre phrase, on aurait pu dire : elle réveilla l’enfant.
b) se découragea : (Occ. pron.). Dans une autre phrase, on aurait pu dire : il découragea ses
professeurs.
c) se retourna : (Occ. pron). Dans une autre phrase, on aurait pu dire : il retourne à la maison.
s’accouder : (Ess. pron).
s’engouffrait : (Occ. pron). Dans une autre phrase, on aurait pu dire : Cet homme a engouffré
tout l’argent que je lui avais prêté.
d) s’absenter : (Ess. pron).
EXERCICE 5
a) il y avait
b) aucun verbe impersonnel
c) Il me semble
d) il vaut la peine
e) il est bien étonnant
f) il nous faut
EXERCICE 6
a) Il s’est produit un accident grave sur l’autoroute.
b) Il reste trois places inoccupées au théâtre.
c) Il m’est arrivé plusieurs petits ennuis.
d) Il court des rumeurs bizarres dans le village à propos de ces étrangers.
DIFFÉRENTES SORTES
DE VERBE 11

Corrigé (suite)
EXERCICE 7
a) viennent d’être
b) ai réussi à parler
c) commence à formuler
d) vont mourir
e) allons nous rendre, irons souper
EXERCICE 8
a) Après la première nuit de barre, les garçons ont l’air très content. Ils finissaient par s’ennuyer,
disent-ils, sur leurs couchettes. La provision de lecture était épuisée.
finissaient par : auxiliaire d’aspect.
était : auxiliaire de conjugaison.
b) J’ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres.
ai : auxiliaire de conjugaison.
c) Ce n’était pas seulement sur la terre, mais au plus profond de son âme que devait s’opérer la
fusion de l’Orient et de l’Occident. Jamais Alexandre le Grand n’arriverait à réconcilier ces
deux mondes, s’il ne commençait pas par les unifier dans son coeur.
devait : auxiliaire de modalité.
arriverait à : auxiliaire de modalité.
commençait : auxiliaire d’aspect.
d) J’appuie ma tête comme tous les soirs, sur les genoux de ma mère, et je devine, les yeux
fermés : « C’est le gros pas de Morin qui vient d’arroser les tomates… C’est le pas de Mélie qui
va vider les épluchures… C’est un petit pas à talons : voilà Mme Bruneau qui vient causer avec
maman… » (Adapté de La Maison de Claudine de Colette)
vient de : auxiliaire d’aspect.
va : auxiliaire d’aspect.
vient : auxiliaire d’aspect.

0 إضافة تعليق :

Enregistrer un commentaire

محتوى الموسوعة

blogger