code de piéton cinquième primaire

Tu as décidé de prendre en charge ta sécurité et tu vas passer ton Permis Piéton, bravo !
Il est important, que tu comprennes les dangers de la rue, et que tu sois prêt à t’adapter à toutes les situations pour circuler à pied en sécurité.
Pour prendre un bon départ et assurer ta sécurité :
  • Tu devras toujours faire attention !
  • Tu devras faire attention aux « pièges » : un piège, c’est un danger caché : même dans les rues que tu connais bien, quand tu penses être en sécurité, tu peux être surpris par un danger inattendu.
  • Tu devras repérer les « zones à risques » : les zones à risques, ce sont des endroits très dangereux. Tu dois apprendre à reconnaître ces endroits : tu redoubleras de vigilance en les traversant.
  • TU PRENDS TES REPÈRES

    A pied, c'est toi qui conduis

    Ouvre grand tes oreilles 
    Fais marcher ton cerveau
    Les camions, bus,voitures, ont une carrosserie.
    Un robot pourrait peut-être traverser sans faire attention… Pas toi !
    Tu n’as ni carrosserie ni casque, ton armure, c’est :
    Ton cerveau pour être concentré
    La route est partagée par les piétons et les véhicules.
    Les véhicules sont protégés (carrosserie, casque...).
    Toi le piéton, non! Tu es beaucoup plus fragile.
    Ta super protection, c’est ton attention.
    Alors dans la rue :
    Les motos, cyclistes, ont un casque.
    Pour nous protéger, nous n’avons que notre cerveau pour comprendre.
    Rappel :
    • Tu dois être plus prudent que les autres usagers de la route, car tu n’as ni carrosserie ni casque pour te protéger.
    • Pour marcher en sécurité, tu as besoin de ton cerveau pour comprendre ce qui se passe autour de toi.

    Tu dois être encore plus prudent qu’un adulte

    Quand un adulte t’accompagne, reste bien à côté de lui, car les conducteurs le voient.
    Les adultes, plus habitués aux dangers de la rue, ne sont pas toujours très concentrés. Même accompagné, tu dois toujours rester concentré sur ta sécurité.
    Rappel :
    • Un conducteur te voit moins bien qu’un adulte.
    • Tu as plus de mal à te concentrer qu’un adulte. Tu as souvent envie de jouer.
    • C’est pour ça que tu dois être encore plus prudent qu’un adulte !

    Qu’est-ce que c’est, un piéton ?

    Il y a différents piétons :
    • Les personnes qui marchent avec un vélo à la main
    • Les handicapés moteur
    • Les personnes en trottinette
    • Les personnes qui écoutent de la musique ou qui sont malentendantes
    • Les personnes en rollers
    • Les skateurs
    • Les cyclistes de moins de 8 ans
    • Les enfants
    • Les adolescents
    • Les adultes
    • Les malvoyants et non-voyants
    • Les personnes âgées
    • Les parents avec une poussette
    • Les personnes qui font du jogging
    • Les livreurs
    Les piétons marchent sur le trottoir. Il y en a de toutes sortes, et ils ne marchent pas tous à la même vitesse : ils peuvent être plus rapides ou plus lents que toi.
    Tu dois faire attention à ceux qui vont vite ; ils ne contrôlent pas toujours leur vitesse : ils sont dangereux.
    Rappel :
    • Un piéton, c’est quelqu’un qui marche, ou parfois qui roule, pour aller d’un endroit à un autre.
    • Tu dois faire attention aux piétons plus lents que toi, ils sont souvent plus fragiles.
    • Tu dois te méfier des piétons plus rapides que toi, ils sont souvent dangereux.
    • Toi, quand tu marches ou quand tu roules, tu fais attention à toi et à tous les autres.
    • Un enfant qui se déplace en fauteuil roulant est un piéton. Le fauteuil n’est pas un véhicule s’il est utilisé à l’allure du pas.
    Il faut penser que des personnes n’entendent pas et donc ne peuvent être averties oralement ou par un bruit d’un danger imminent (exemple : si l’enfant demande à une personne devant lui de se pousser, et s’il arrive en courant, la personne peut ne pas entendre ou comprendre et donc ne pas réagir).

    Les zones réservées aux véhicules sont des zones interdites pour toi !

    La rue, c’est fait pour que chacun puisse se rendre d’un endroit à un autre. C’est un espace utilisé par toutes sortes de véhicules et les piétons.
    Tu utilises les trottoirs pour marcher et les passages piétons pour traverser.
    • Le trottoir : c’est la zone réservée aux piétons.
    • La chaussée : c’est la zone réservée aux véhicules, elle est interdite aux piétons sauf aux passages piétons où tu peux traverser.
    • Le bord du trottoir : c’est une zone à risques.
    • Les sorties de garage et les passages piétons : ce sont des zones à risques. Dans ces zones, tu dois redoubler de vigilance.

TU MARCHES SUR LE TROTTOIR

Le trottoir, comment ça marche ?

Tu marches au milieu du trottoir, ou du côté des maisons.
Sur un trottoir étroit : tu marches derrière les autres piétons, en file indienne ou tu te serres contre le mur pour les laisser passer.
Tu évites de marcher sur le bord du trottoir : c'est une zone à risques.
Si tu rencontres un obstacle, tu ne descends pas sur la chaussée : tu le contournes du côté des maisons.
Le trottoir, c'est la zone réservée aux piétons. C'est là que tu dois marcher, mais tu n'y es jamais complètement en sécurité. Tu peux être surpris par un obstacle même dans les rues que tu connais bien.
Si des travaux bouchent complètement le trottoir, t'empêchent de continuer ton chemin habituel ou de passer en fauteuil roulant : tu dois redoubler de vigilance !
S'il y a une voie temporaire prévue pour les piétons c'est-à-dire, un changement d'itinéraire protégé : prends-le.
Si rien n'est prévu : fais demi-tour jusqu'au passage piéton, et continue ton chemin sur le trottoir d'en face.
Si les bruits des travaux couvrent les bruits de la circulation, concentre-toi encore plus !
Rappel :
  • Tu marches toujours sur le trottoir. Tu ne descends jamais sur la chaussée.
  • Tu marches au milieu du trottoir, ou du côté des maisons. Tu évites de marcher et de stationner sur le bord du trottoir : c'est une zone à risques.
  • Tu redoubles de vigilance si le trottoir est encombré ou en travaux.

Le trottoir, c'est la zone principalement réservée aux piétons. Parfois, les véhicules aussi ont le droit de rouler sur le trottoir. Quelquefois, des véhicules utilisent le trottoir alors qu'ils n'en ont pas le droit.

La bande cyclable, c'est la chaussée des vélos !
Les véhicules n'ont pas le droit de monter sur le trottoir pour se garer. Parfois, des conducteurs montent quand même sur le bord du trottoir pour stationner ou manœuvrer: c?est pour ça que le bord du trottoir, c'est une zone à risques.

Et s'il n'y a pas de trottoir ?

A la campagne, les routes n'ont pas toujours de trottoir, elles sont faites principalement pour les véhicules. C'est particulièrement dangereux, car il n'y a pas de zone réservée aux piétons. Les conducteurs roulent plus vite qu'en ville, ils font moins attention ; ils ne s'attendent pas à voir des piétons.
Par mauvais temps, c'est encore pire ! Éloigne-toi de la chaussée le plus possible, et redouble de vigilance.

TU TRAVERSES SUR LES PASSAGES PIÉTONS
Pour traverser, comment ça se passe ?

Pour qu'un conducteur comprenne que tu veux traverser : il faut d'abord qu'il te voit !
En ville, il y a toujours un passage piéton pas très loin de toi. C'est là que tu dois traverser, et pas ailleurs. Mais attention, c'est une zone que tu partages avec les véhicules, donc c'est une zone à risques.
Pour traverser en sécurité, il n'y a qu'une seule méthode : la méthode de Gendy !
En ville, tu traverses toujours sur les passages piétons. Chaque fois que tu veux traverser, respecte bien ma méthode :
  • Tu t'arrêtes sur le trottoir derrière la bande d'éveil de vigilance du passage piéton.
    • S'il y a des feux tricolores, tu attends que le bonhomme soit vert
    • Les feux peuvent aussi être sonores alors si tu es malvoyant ou non-voyant et que tu as un bip, utilise-le.
  • Tu marches au milieu du trottoir, ou du côté des maisons. Tu évites de marcher et de stationner
    • Lorsque tu es sûr de pouvoir traverser en sécurité, tu décides de traverser.
    • Si tu n'es pas sûr d'avoir le temps de traverser en sécurité, tu attends un cycle supplémentaire.
  • Tu redoubles de vigilance si le trottoir est encombré ou en travaux.
    • Tu redoubles de vigilance, car tu es dans une zone à risques !
    • Tu fais attention à tous les bruits.
    • Tu ne cours pas.
  • Dès que tu as fini de traverser, tu t'éloignes du bord du trottoir.

Les pièges du bonhomme vert

Les feux rouge, orange et vert, c'est pour les conducteurs.
Les feux peuvent aussi être sonores alors si tu es malvoyant ou non-voyant et que tu as un bip, utilise-le. Si le feu est sonore, écoute-le, c'est à toi de passer. 
Un feu tricolore, c'est une machine : contrairement à toi, ça n'a pas de cerveau pour comprendre les dangers.
Le bonhomme vert ou le signal sonore  ne te dit pas que tu peux traverser.
Il te dit juste que c'est à ton tour de décider si tu peux passer.
Même si le bonhomme est vert ou que le signal sonore retentit, il peut y avoir des véhicules qui passent:
  • Un passage piéton, ce n'est pas un mur. Rien n'empêche vraiment un conducteur pressé de passer.
  • Un véhicule d'urgence (gendarmerie, police, pompiers, ambulance) a le droit de passer au feu rouge.
Dès que tu entends une sirène, concentre-toi pour savoir si elle se rapproche, et reste sur le trottoir ou rejoins-le.
    Les autres pièges des passages piétons
Dans un carrefour, les véhicules peuvent aussi arriver par derrière.
Dans les voies de bus, les bus ne roulent pas toujours dans le même sens que les voitures.
Dans les bandes cyclables, les vélos ont parfois le droit de rouler dans les deux sens.
Parfois, le trottoir devant le passage piéton, n'est pas surbaissé. En fauteuil roulant, si tu n'es pas accompagné d'un adulte, continue ton chemin jusqu'au prochain passage piéton accessible.
Les tramways roulent sur des rails. Tu dois redoubler de vigilance !
Les rues ne sont pas toutes pareilles, à chaque fois que tu traverses une rue, c'est différent. Pour ne jamais être surpris, tu dois être concentré.
Rappel :
  • Quand tu traverses une voie de bus, une bande cyclable ou une voie de tramway : tu dois redoubler de vigilance.

Et s'il n'y a pas de passage piéton ?

Tu dois choisir un bon endroit pour traverser. Une fois que tu as choisi l'endroit où tu vas traverser, tu dois suivre la méthode de Gendy, en faisant encore plus attention !
Tu ne traverses pas dans les virages ni près des sommets de côte: c'est une zone à risques, car les conducteurs te voient au dernier moment.
En dehors des villes et des villages, les routes n'ont pas de passages piétons. Si les conducteurs ne comprennent pas que tu veux traverser, ils n'ont aucune raison de s'arrêter.
Tu traverses perpendiculairement à la circulation. C'est le chemin le plus court pour aller de l'autre côté de la chaussée.
Si tu veux rejoindre l'angle opposé d'un carrefour, tu traverses en deux fois.
Rappel :
  • Tu ne traverses pas dans les virages ni près des sommets de côte.
  • Tu traverses toujours perpendiculairement à la circulation.

0 إضافة تعليق :

Enregistrer un commentaire

محتوى الموسوعة

blogger