Les quarante règles de base de l’orthographe française 1

Accorder l'adjectifs:
On va voir dans ce document de quarante articles les règles de bases de la langue française au niveau de l'orthographe 

1---Accord des adjectifs L’adjectif s’accorde toujours avec le nom qu’il qualifie ou qu’il détermine.
Qualifier : Donner une qualité ou un défaut. Ex : Bon / mauvais, propre / sale.
Déterminer : Préciser le sens. Ex : Le premier livre.
Exemple : Une grande femme. Qui est grand? La femme (féminin).
Particularité 1 : En général seul l’adjectif composé s’accorde. Ex : Des enfants bien-aimés. Des relations franco-chinoises.
Particularité 2 : S’il y a un adjectif de couleur alors l’accord se fait normalement (ex: Une chemise bleue). S’il y a deux adjectifs dont un de couleur alors il n’y a pas d’accord (ex: Des blousons bleu foncé). Si on qualifie avec un nom alors il n’y a pas d’accod (ex: Des chemises moutarde, Des cravates olive).
Particularité 3 : L’usage de « demi » est particulier. Une demi-heure mais une heure et demie. 3 fois et demie (jamais de pluriel).


2---Accord du participe passé
Règle 1 : Le participe passé employé sans auxiliaire s’accorde comme un adjectif
Exemple : Une lettre bien présentée.
Exception : vu, excepté, ci-joint.
Règle 2 : Le participe passé ne s’accorde que s’il est placé après le nom
Exemple : Ci-joint, les documents que vous avez réclamés. Qu’est-ce qui est réclamé? Les documents (présent avant).
Règle 3 : Le participe passé des verbes mono-pronominaux (verbes qui ne peuvent être précédés de me, te se…), conjugué avec l’auxiliaire ETRE, s’accorde avec le sujet.
Exemple : Ils sont partis très tard.
Exception : étant donné (ex: Etant donné leur situation, ils ont vendu leurs actions).
Règle 4 : Le participe passé des verbes bi-pronominaux (pouvant être précédés de me, te, se…) s’accorde avec le sujet lorsqu’il n’y a pas d’objet direct.
Exemple : Ils se sont enfuis.
Particularité 1 : le participe passé reste invariable avec le verbe « se rendre compte de » (ex: Elle s’est rendu compte de son erreur).
Particularité 2 : Le participe passé des verbes bi-pronominaux, dont le deuxième pronom de conjugaison correspond à un complément introduit par ‘à’, est invariable (plaire à, succéder à, sourire à…). Ex: Ils se sont plu à récolter des signatures. Les années se sont succédé.
Règle 5 : Le participe passé des verbes bi-pronominaux s’accorde avec l’objet direct si celui-ci est placé avant.
Exemple : Les mains qu’ils se sont lavées.
Règle 6 : Le participe passé des verbes bi-pronominaux reste invariable si l’objet direct est placé après.
Exemple : Ils se sont lavé les mains.
Règle 7 : Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir ne s’accorde jamais avec le sujet.
Exemple : Elle a bien travaillé.
Règle 8 : Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec l’objet direct si celui-ci est placé avant.
Exemple : Les acomptes qu’il a versés.
Exception :  il y a eu, il a fallu, il a fait (impersonnel). Ex: Tous les efforts qu’il a fallu.
Règle 9 : Le participe passé conjugué avec l’auxiliaire avoir reste invariable si l’objet direct est placé après.
Exemple : J’ai dactylographié tous les rapports.

0 إضافة تعليق :

Enregistrer un commentaire

محتوى الموسوعة

blogger