ORTHOGRAPHE 4

On va voir dans ce document de quarante articles les règles de bases de la langue française au niveau de l'orthographe 

17-- on / on n’
Règle 1 : Pour distinguer on de on n’ , il suffit de mettre le verbe à une autre personne pour voir s’il est à la forme négative ou positive.
Exemples on : On entend du bruit (nous entendons du bruit). On entend mal (nous entendons mal) On entend bien (nous entendons bien). On allume le feu (nous allumons le feu).
Exemples on n’ : On n’entend pas (nous n’entendons pas). On n’entend guère (nous n’entendons guère). On n’entend plus (nous n’entendons plus). On n’allume jamais (ils n’allument jamais).

18-- ou / où
Règle 1 : Si je peux remplacer par « ou bien », j’écris ou ; sinon, j’écrisoù.
Exemples ou : C’est toi ou lui (C’est toi ou bien lui). Une pomme ou une poire (Une pomme ou bien une poire).
Exemples où : Où vas-tu ? Ou bien vas-tu ? (impossible). Où veux-tu en venir ? Ou bien veux-tu en venir ? (impossible). La source où buvaient les troupeaux est tarie. La source ou bien buvaient… (impossible).
19-- peu peux / peut
Règle 1 : J’écris peu quand ce mot signifie « pas beaucoup ». Autrement, c’est le verbe pouvoir : peux, peut
Exemples peu : J’ai peu d’argent en poche. Il est très peu bavard.
Exemples verbe pouvoir : Tu peux venir avec moi. Je peux t’aider. Il peut t’aider ?

20-- quand / quant / qu’en
Règle 1 : on utilise toujours quand, sauf devant à, au, aux (quant)
Exemples quand : Quand serez-vous à Genève ? Quand je pars en Italie, j’emporte des lires.
Exemples quant : Quant à toi, tu ne perds rien pour attendre. Quant aux lettres écrites, elles seront classées. Quant au corbeau de la fable, il fut bien attrapé.
Règle 2 : Qu’en est suivi d’un verbe et le en signifie « de cela »
Exemples : Qu’en penses-tu ? Qu’en est-il de ta récente demande ? Il faut se moquer du qu’en-dira-t-on.

21-- quel / quelle quels / quelles qu’elle / qu’elles
Règle 1 : Quel, quels, quelle, quelles sont accompagnés d’un nom.
Exemples : Quel train prends-tu ? Quelle règle difficile ! Quels beaux discours avons-nous entendus ! Quelles idées lui mets-tu dans la tête ?
Règle 2 : qu’elle et qu’elles sont suivis d’un verbe.
Exemples : Il ne faut plus qu’elle sorte seule. Je me rends bien compte qu’elles feront ce qu’elles veulent.

22--sens / sent s’en sans cent sang sens  | tends / tend t’en tant
s’en et t’en : doubles pronoms qui peuvent indiquer un lieu ou un objet (on peut les reconnaître en conjuguant).
sens ou sent : verbe sentir.
tends ou tend : verbe tendre.
sans : signifie « pas de ».
sang est un nom.
cent = 100.
sens est un nom (donner de sens à sa vie).
tant : signifie autant, pareillement, tellement.

23-- si s’y -ci / ci- scie
Règle 1 : Lorsqu’on peut conjuguer : s’y. Autrement toujours si, sauf quand on peut désigner quelqu’un ou quelque chose : -ci + la note si de la gamme : do – si – la – sol…
Exemple si : Si je peux… Tu es si grand !
Exemple s’y : il s’y rend. Je m’y rends !
Exemple –ci : celui-ci, ci-dessous. Comme ci, comme ça.
Règle 2 : la scie est un nom (objet pour couper du bois) et il existe le verbe scier.
Exemples : La scie du charpentier (l’objet). Je scie une poutre (le verbe).

24-- ap / app-
Règle 1 : J’écris toujours app-
Exemples : Appartenir, appeler, apprendre, etc…
Exceptions : Apaiser, apathique, apercevoir, apéritif, s’apitoyer, aplanir, aplatir, apostropher.

25# mb / mm / mp
Règle 1 : Devant les lettres b, m, p, j’emploie m (et non n).
Exemples : Le temps, l’ensemble, emmener…
Exceptions : Bonbon, bonbonne, bonbonnière, néanmoins, embonpoint

26--  s / ss / z / x
Règle 1 : le son /s/ prend toujours 2 consonnes (soit ss , soit s combiné avec une autre consonne). Le son /z/ prend toujours 1 consonne.
Exemple son /s/ : Assez penser pinson triste
Exemple son /z/ : Oser causer cuisine hésiter
Exceptions : gaz gazon horizon douze bizarre dizaine

27-- Pluriel général des noms et des adjectifs (-s, -x, -z)
Règle 1 : en général, on forme le pluriel des noms et des adjectifs en ajoutant s ; s’ils sont déjà terminés par -s, -x ou -z , ils ne changent pas au pluriel.
Exemples : Un classeur, des classeurs. Un livre, des livres. Un tapis, des tapis. Une noix, des noix.
Pluriels particuliers : Un aïeul, des aïeux. Un ciel, des cieux. Un oeil, des yeux.

28-- Pluriel des noms en -ail
Règle 1 : Ils prennent s au pluriel.
Exemples : Un rail, des rails. Le détail, les détails.
Exceptions : Un bail, des baux. Un corail, des coraux. Un émail, des émaux. Un soupirail, des soupiraux. Un travail, des travaux. Un vantail, des vantaux. Un vitrail, des vitraux.

29-- Pluriel des noms et des adjectifs en -al
Règle 1 : Ils forment leur pluriel en -aux .
Exemples : Un cheval de labour, des chevaux de labour. Le journal de midi, des journaux de midi. Un ordre spécial, des ordres spéciaux. Un lever matinal, des levers matinaux.
Exceptions : Un bal, des bals. Bancal : des tabourets bancals. Un carnaval, des carnavals. Fatal : des événements fatals. Un chacal, des chacals glacial : des vents glacials. Un festival, des festivals natal : les pays natals. Un récital, des récitals naval : des chantiers navals. Un régal, des régals.

30# Pluriel des noms en -au / -eau / -eu
Règle 1 : Ils prennent x au pluriel.
Exemples : Un étau, des étaux. Un bureau, des bureaux. Un enjeu, des enjeux. Un vœu, des vœux.
Exceptions : un bleu, des bleus. Un pneu, des pneus.

31-- Pluriel des noms en -ou
Règle 1 : Ils prennent s au pluriel.
Exemples : Un clou, des clous. Un trou, des trous.
Exceptions : Un bijou, des bijoux. Un caillou, des cailloux. Un chou, des choux. Un genou, des genoux. Un hibou, des hiboux. Un joujou, des joujoux. Un pou, des poux.

32-- Féminin des adjectifs en -et
Règle 1 : Les adjectifs terminés par -et forment leur féminin en -ette
Exemples : Un directeur muet, une assemblée muette, un calcul net, une entrée nette, mon frère cadet, ma soeur cadette.
Exceptions : Un plaisir complet, une joie complète, un garçon discret, une fille discrète, un plan concret, une idée concrète, un ouvrier inquiet, une aide inquiète, un code secret, une sortie secrète.
 33-- Féminin des adjectifs en -ot
Règle 1 : les adjectifs terminés par -ot forment leur féminin en -otte
Exemples : Un air vieillot, une maison vieillotte, un garçon pâlot une fillette pâlotte.
Exceptions : Un discours idiot, une phrase idiote, un soldat manchot, une fille manchote, un moine dévot, une femme dévote.

34--Noms et adjectifs terminés par -el / -èle / -elle / -èle / -êle
Exemples de noms masculins en –el : Un manuel, un duel, un miel, un pluriel, un ciel, un appel, etc.
Exceptions : Un polichinelle, un rebelle, un vermicelle, un violoncelle.
Exemples de noms en –èle : Un fidèle, un modèle, un zèle, une clientèle, un parallèle (géographie), une parallèle (géométrie), etc.
Exemples de noms féminins en –elle : Une pelle, une sauterelle, une sentinelle, une selle, etc.
Exception : La grêle.
Exemples d’adjectifs se terminant par –èle : Fidèle, modèle, parallèle, etc.
Deux adjectifs se terminent par –êle : Frêle, grêle.

35# Noms terminés par -eur
Règle 1 : Ils s’écrivent presque tous –eur.
Exemples : Un malheur, la peur, une fleur, le coeur, etc.
Exceptions : La demeure. Une heure. Le beurre. Le babeurre (petit lait). Un leurre (attrape, tromperie). Un heurt.

36-- Noms terminés par -euil / -ueil
Exemples de noms terminés par –euil : un écureuil, le seuil, le deuil, le treuil.
Règle 1 : après un g ou un c, -euil se transforme en –ueil
Exemples : l’orgueil, le cercueil, un écueil, l’accueil.

37-- Noms terminés par le son /o/
Exemples de nom s’écrivant -eau : Un bateau, un château, un râteau, l’eau, l’anneau, le bouleau etc.
Exemples de noms terminés par -yau : Le boyau, le joyau, le noyau, le tuyau.
Exemples de noms terminés par -o : Bobo concerto halo loto studio cacao duo lavabo numéro trio casino écho lasso piano zero.
Exemples de noms terminés par -ot : Abricot chariot haricot maillot pot cachot escargot hublot matelot rabot cahot falot idiot mot abot cageot flot îlot paletot sanglot canot goulot javelot paquebot sot tricot trot.
Autres exemples : Étau badaud artichaut chaux galop préau crapaud saut taux dos réchaud repos

38-- Noms terminés par -oir / -oire
Règle 1 : les noms masculins se terminent souvent par -oir.
Exemples : un comptoir, un manoir, un trottoir.
Règle 2 : Les noms féminins se terminent toujours par -oire.
Exemples : une poire, une armoire, la mémoire.
Exceptions pour certains noms masculins : un accessoire, un auditoire, un déboire, un interrogatoire, un laboratoire, un ivoire, un observatoire, un réfectoire, un répertoire, un territoire.
Règle 3 : Les noms masculins dérivés d’un verbe se terminent par -oir
Exemples : Un arrosoir, un bougeoir, un mouchoir. (arroser) (bouger) (moucher)

39-- Terminaison des participes passés et des adjectifs
Règle 1 : on trouve la terminaison d’un participe passé ou d’un adjectif masculin singulier en le mettant au féminin.
Exemples : vert – verte ; grand – grande ; lu – lue ; pris – prise ; écrit – écrite ; vu – vue.
Exceptions : turc – turque ; grec – grecque ; laïc – laïque ; public – publique ; bénin – bénigne ; malin – maligne ; favori – favorite ; dissous – dissoute.

40-- Verbes terminés par -é / -er / -ez ; -i / -is / -it ; -u / -us / -ut
Règle 1 : -i ou -u c’est le participe passé précédé de l’auxiliaire
Exemples : j’ai nourri, j’ai vu.
Règle 2 : -is ou -us c’est je ou tu sans auxiliaire.
Exemples : je nourris, tu vis, je reçus, tu ris.
Règle 3 : -it ou -ut c’est il sans auxiliaire.
Exemples : il nourrit, il vit, il reçut, il rit.
Règle 4 : Quand je peux remplacer par vendu j’écris -é :
Exemple : Il a mangé (Il a vendu).
Règle 5 : Quand je peux remplacer par vendre j’écris –er.
Exemple : il laissa tomber (Il laissa vendre).
Règle 6 : Quand je peux remplacer par vendez j’écris –ez.

0 إضافة تعليق :

Enregistrer un commentaire

محتوى الموسوعة

blogger